AVIVA Advertisement AVIVA
›  Note 

Près de 80 % des sélectionneurs de fonds professionnels déclarent que l’environnement actuel favorise la gestion active

Selon l’étude de Natixis, l’environnement actuel favorise les gestionnaires actifs et les principales sources de volatilité identifiées pour 2017 sont les événements d’ordre géopolitique, les taux d’intérêt et les difficultés du marché chinois...

Selon l’enquête de Natixis Global Asset Management auprès de sélectionneurs de fonds professionnels :

  • Huit sélectionneurs de fonds sur dix (79 %) à travers le monde déclarent que l’environnement actuel favorise les gestionnaires actifs
  • Les principales sources de volatilité identifiées pour 2017 sont les évènements d’ordre géopolitique, les taux d’intérêt et les difficultés du marché chinois
  • Le principal objectif d’investissement des sélectionneurs de fonds en 2017 est d’accroître les performances ajustées du risque
  • Ils se tournent vers les stratégies alternatives afin de générer de l’alpha tout en diversifiant le risque de leurs portefeuilles

Dans un contexte marqué par une volatilité importante et de faibles rendements, la grande majorité des sélectionneurs de fonds professionnels, y compris les gérants de portefeuilles discrétionnaires et les fonds de fonds, privilégie la gestion active et les investissements alternatifs pour générer de l’alpha. Ce sont les principales conclusions de l’enquête menée par Natixis Global Asset Management auprès de sélectionneurs de fonds professionnels de 28 pays d’Europe, des Amériques, du Moyen-Orient et d’Asie.

L’enquête révèle également que les évènements d’ordre géopolitique (67 %), les taux d’intérêt (49 %) et les difficultés du marché chinois (36 %) sont les trois principales sources de volatilité identifiées par les sélectionneurs de fonds professionnels en 2017.

En matière de gestion des risques, la faiblesse des rendements se situe en tête de liste de leurs préoccupations (77 %).

Bien que les sélectionneurs professionnels anticipent une forte volatilité durant l’année à venir et se déclarent préoccupés par les prises de risques importantes des investisseurs, ils n’hésitent pas à prendre eux-mêmes des risques, comme en témoignent leurs perspectives de marché et leurs recommandations en matière d’allocation d’actifs.

Les sélectionneurs de fonds professionnels revisitent leurs stratégies pour les adapter à des marchés volatiles et incertains. Les trois quarts d’entre eux (74 %) indiquent que les investissements alternatifs constituent un moyen de diversifier le risque de leurs portefeuilles. Plus de la moitié d’entre eux (54%), se tournent également vers les investissements alternatifs dans leur recherche de performance. Ces résultats sont conformes à ceux de la dernière enquête mondiale « Fund Buyer Focus » [1] de Mackay Williams qui indique également que les sélectionneurs de fonds professionnels accordent une plus grande importance aux stratégies alternatives et thématiques.

Selon les sélectionneurs professionnels, la hausse des niveaux de volatilité sur les marchés devrait se traduire par une plus grande dispersion des performances actions. Parmi les sondés, 95 % ont déclaré que pour générer de l’alpha ils privilégieraient une gestion active à des investissements passifs. Par ailleurs, la gestion active est également l’option préférée pour s’exposer aux classes d’actifs non corrélées (74 %) et aux marchés émergents (77 %).

Matthew Shafer, Vice-président exécutif de la distribution internationale de Natixis Global Asset Management, explique : « S’ils suivent de près l’évolution de la situation politique et macroéconomique en Europe et en Asie, les sélectionneurs de fonds professionnels considèrent la volatilité comme une opportunité. C’est pourquoi ils se tournent vers la gestion active pour générer de l’alpha tout en optimisant la gestion des risques. »

Bien que les sélectionneurs professionnels anticipent une forte volatilité durant l’année à venir et se déclarent préoccupés par les prises de risques importantes des investisseurs, ils n’hésitent pas à prendre eux-mêmes des risques, comme en témoignent leurs perspectives de marché et leurs recommandations en matière d’allocation d’actifs.

Les sélectionneurs de fonds professionnels revisitent leurs stratégies pour les adapter à des marchés volatiles et incertains. Les trois quarts d’entre eux (74 %) indiquent que les investissements alternatifs constituent un moyen de diversifier le risque de leurs portefeuilles. Plus de la moitié d’entre eux (54%), se tournent également vers les investissements alternatifs dans leur recherche de performance. Ces résultats sont conformes à ceux de la dernière enquête mondiale « Fund Buyer Focus » [2] de Mackay Williams qui indique également que les sélectionneurs de fonds professionnels accordent une plus grande importance aux stratégies alternatives et thématiques.

« Nous observons un véritable changement, marqué par l’abandon du vieux modèle passif et « long only », en faveur d’un nouveau mix d’allocation basé sur un noyau d’investissements alternatifs actifs et à faible volatilité, auquel s’ajoutent des placements alternatifs liquides et non liquides », a ajouté Matthew Shafer.

En matière d’allocation d’actifs, les sélectionneurs professionnels s’accordent à dire que les titres des marchés émergents se distingueront en 2017.47 % d’entre eux considèrent que cette classe d’actifs sera la plus prometteuse sur les marchés actions thématiques. Ils s’intéressent notamment à l’Asie (hors Japon) qui offrirait les meilleures performances en 2017.

Next Finance , 5 mai

Notes

[1] L’enquête annuelle FB50 publiée par Fund Buyer Focus, filiale allemande de Mackay Williams, mesure la performance des marques de sociétés de gestion d’actifs. Cette évaluation repose sur la perception des sélectionneurs de fonds selon un éventail de facteurs. La dernière enquête Fund Buyer Focus de Mackay Williams a été publiée le 29 mars 2017.

[2] L’enquête annuelle FB50 publiée par Fund Buyer Focus, filiale allemande de Mackay Williams, mesure la performance des marques de sociétés de gestion d’actifs. Cette évaluation repose sur la perception des sélectionneurs de fonds selon un éventail de facteurs. La dernière enquête Fund Buyer Focus de Mackay Williams a été publiée le 29 mars 2017.

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Note ETF et risques associés : l’AMF apporte un éclairage sur le marché français des fonds indiciels cotés

Selon l’étude de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), les mécanismes de coupe-circuits en vigueur sur Euronext Paris permettent de contenir le risque d’écartement important entre le prix négocié de l’ETF et la valeur liquidative instantanée du panier (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés