›  News 

Robustesse des hedge funds dans un contexte de tensions politiques et géopolitiques

Les hedge funds ont fait preuve de robustesse, la plupart des stratégies s’étant inscrites en territoire positif. Les CTAs ont été l’exception baissière, pénalisés par leurs positions longues sur les actions et courtes sur l’énergie. Les fonds Merger, à la hausse, ont été dopés par la fin de la bataille juridique relative à l’acquisition d’Alere par Abbott...

Article aussi disponible en : English EN | français FR

L’accumulation des risques (géo)politiques a incité les marchés à se tourner vers des valeurs sûres. Dix jours avant le premier tour des élections en France, l’issue reste plus incertaine que jamais. L’avance dont jouissent les deux candidats en tête dans les sondages se réduit. En parallèle, la résilience du candidat de centre droite et la percée du candidat d’extrême gauche suggèrent un jeu serré à quatre. En Asie, la tension monte également avant un possible nouvel essai de tir de missile en Corée du Nord. Les frappes américaines en Syrie et le déploiement de navires de guerre à proximité de la péninsule coréenne met la Chine sous pression pour qu’elle résolve cette problématique. Une plus grande implication américaine dans la région vise probablement à rendre le rapport de force trop préjudiciable pour la Chine par rapport au maintien d’un statu quo en Corée du Nord. Dans le même temps, plusieurs revirements sur des questions clés du programme de Mr Trump font enfin douter les investisseurs sur l’ampleur de la reflation qui sera effectivement administrée.

En réaction à ces incertitudes, le spread des OAT françaises a revisité ses plus hauts de janvier, la volatilité implicite de l’indice Kospi a augmenté de 5 points, les valeurs refuges ont surperformé les actifs cycliques et les taux américain ont perdu du terrain tout comme nombre de positions typiques sur la reflation.

Les hedge funds ont fait preuve de robustesse, la plupart des stratégies s’étant inscrites en territoire positif. Les CTAs ont été l’exception baissière, pénalisés par leurs positions longues sur les actions et courtes sur l’énergie. Les fonds Merger, à la hausse, ont été dopés par la fin de la bataille juridique relative à l’acquisition d’Alere par Abbott, et par la surenchère sur le fabricant de médicaments génériques Stada.

Les fonds Lyxor n’ont pas sensiblement modifié leurs positions cette semaine. Les stratégies CTA conservent un positionnement long sur les actions, les fonds Macro gardent des expositions limitées et relatives, et les fonds L/S Equity américains sont davantage exposés que leurs homologues européens, qui ont pris des précautions supplémentaires.

Notre positionnement nous paraît approprié. Nous anticipons des perspectives en demi teinte pour les approches macro jusqu’à la levée d’une partie des incertitudes d’ici à l’été.

Nous tablons sur davantage d’opportunités micro pour les fonds L/S Equity et Special Situations, soutenus par le redressement des bénéfices (en passe d’être à nouveau testés alors que débute la saison de publication des résultats) et l’intensification des opérations bilancielles des entreprises.

Lyxor Research , 20 avril

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News La Société ontarienne de financement de la croissance recherche des gérants de fonds

Afin de soutenir la création du Fonds d’actions pour le secteur des technologies propres (Ontario), la Société ontarienne de financement de la croissance (SOFC) a publié une demande de déclarations d’intérêt pour trouver des gérants de (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés