AVIVA Advertisement AVIVA

Les divergences de politique monétaire – Conséquences pour la classe d’actifs FX

Une hausse modeste des taux pourrait être utilisée en tant que "mécanisme de signalisation", sachant qu’elle est peu probable de faire capoter la reprise économique américaine, d’autant plus que la Fed a toujours une taille de bilan substantielle et continue à favoriser le marché du crédit. ETF Securities s’attend à ce qu’un aplatissement de la courbe des taux US soit favorable au dollar en 2015/16.

_ Guerres monétaires

Les banques centrales se livrent à "une guerre des monnaies" à travers leur politique monétaire et les taux d’intérêt négatifs sont la dernière arme pour affaiblir une devise et favoriser une pression inflationniste. Parmi les devises du G10, le dollar américain est la seule monnaie à ne pas être visée par une banque centrale. En effet, même si la date a été repoussée, la Réserve fédérale américaine est la seule banque centrale qui devrait resserrer sa politique monétaire en 2015.

Les taux d’intérêt négatifs ont un effet dissuasif vis à vis des investisseurs pour détenir une monnaie et parallèlement aux politiques d’assouplissement quantitatif, ils ont eu une influence négative significative sur les devises du G10, notamment le yen, l’euro et la couronne suédoise. La divergence entre les politiques monétaires de la Fed et celles des autres grandes banques centrales est en train de s’accentuer avec le paysage économique actuel. Nous nous attendons à un renforcement de la tendance sur le dollar américain, avec un statu quo maintenu par les grandes banques centrales qui luttent contre la stagnation la demande et la menace permanente de déflation.

Nous attendons à ce que les écarts de taux d’intérêt se creusent avec les États-Unis, avec le démarrage du cycle de resserrement monétaire américain attendu pour la mi-2015. Même si Janet Yellen, la présidente de la Fed, a indiqué que la banque centrale américaine sera patiente dans son processus de resserrement monétaire, l’amélioration des conditions économiques aux Etats-Unis justifie des taux légèrement plus élevés. Le marché semble avoir pris les déclarations de Mme Yellen comme relativement accommodantes, de sorte que la Fed pourrait retarder ses premières hausses de taux jusqu’en Août en raison de la croissance modérée. Cependant, nous estimons que la Fed sera pragmatique et si le marché de l’emploi continue à bien se porter, une hausse des taux pour la mi-année ne serait pas surprenant.

Une hausse modeste des taux pourrait être utilisée en tant que "mécanisme de signalisation", sachant qu’elle est peu probable de faire capoter la reprise économique américaine, d’autant plus que la Fed a toujours une taille de bilan substantielle et continue à favoriser le marché du crédit. Nous attendons à ce qu’un aplatissement de la courbe des taux US soit favorable au dollar en 2015/16.

ETF Securities , Avril 2015

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Stratégie L’ircantec met le cap sur les investissements verts

A l’occasion de la présentation de son dernier rapport d’activité, l’Ircantec a donné des détails sur son portefeuille de réserves évalué à 9,8 milliards d’euros à fin décembre 2016. Elle y a aussi démontré que l’investissement responsable faisait désormais partie de son (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés