AVIVA Advertisement AVIVA
›  Produit 

Les Credit Default Swaps (CDS).

Les hommes politiques ont, en général, une connaissance très approximative des produits financiers et notamment des dérivés de crédit. Ceci peut s’avérer une lacune, comme vient de le découvrir le Premier Ministre Islandais...

Article aussi disponible en : English EN | français FR

En effet, récemment un article dans le Financial Times relatait que le Premier Ministre s’insurgait contre le fait que les primes des Credit Default Swaps (CDS) des trois plus grandes banques islandaises avaient atteint des niveaux faramineux. Les CDS indiquant les coûts à encourir pour protéger ces banques contre un risque de défaut, ces primes induisent des hausses des coûts de refinancement, ce qui par ailleurs vient grever leur rentabilité. Bien sûr, les parties en cause débattront quant au bien fondé de ces primes. Cela dit, une bonne compréhension de la nature des discussions invite à s’attarder quelque peu sur le fonctionnement de ces produits.

Tout d’abord, les CDS font partie de ce qu’on appelle les dérivés de crédit. Ces derniers sont des produits dérivés qui dépendent de ce que l’on appelle des événements de crédit. Ces événements peuvent prendre diverses formes telles des faillites, des défauts de paiement, des changements de rating... . Ces événements sont définis par rapport à des entités de référence. Quant à la notion de produit dérivé, elle désigne le fait que le paiement d’un actif dépend d’autres actifs ou variables sous-jacentes. Dans les cas des dérivés de crédit, le paiement dépend donc de la survenance de l’événement de crédit. A noter qu’en général les définitions d’événements de crédit sont standardisées par l’ISDA (International Swaps and Derivatives Association). Cependant, comme il s’agit souvent de produits de gré à gré, non-standardisés, toutes sortes d’événements peuvent être considérés dans les clauses du contrat. Nous pouvons maintenant nous pencher plus particulièrement sur les CDS.

Un CDS permet à une partie de se protéger contre l’événement de crédit spécifique qu’est le risque de défaut. Pour ce faire, la partie en question va chercher une contrepartie qui, quant à elle, est disposée à fournir une assurance contre le risque de défaut en question, mais en contrepartie d’une prime appelée le spread du CDS. Celui qui « achète » l’assurance est dénommé « protection buyer », alors que la contrepartie est dénommée « protection seller ». Le « protection buyer » (dorénavant PB) paie une prime trimestrielle et le « protection seller » (dorénavant PS) indemnise lorsqu’il y a défaut. La valeur que ce dernier doit payer peut prendre différentes formes selon les clauses du contrat. En général, il s’agit des deux cas suivants. Soit il paie la différence entre la valeur notionelle et la valeur post-défaut, soit il paie un montant fixé d’avance. En ce qui concerne les contrats de CDS, différentes informations doivent être indiquées :
- Les actifs de référence
- La définition de l’événement de crédit
- Le notionnel du CDS
- La date de début du CDS et de la phase de protection
- La maturité
- Le spread du CDS
- La fréquence de paiement
- Les paiements à effectuer lorsque l’événement de crédit se réalise

Mis à part, des détails sur la nature des clauses contractuelles, ces informations fondent l’existence du CDS. Cependant, même si on a l’impression que tout est clarifié jusqu’au moindre détail, les choses peuvent se gâter. Par exemple, que se passe-t-il lorsque l’actif de référence est acquis, voire fusionne avec une autre firme ? Bien sûr, le risque de crédit s’en trouve changé. Mais, en général, aucune clause ne spécifie ce qu’il en est du CDS dans ce cas. Il s’agit là de l’exemple type de ce que les économistes appellent des contracts incomplets. Afin d’illustrer le fonctionnement des CDS considérons l’exemple suivant. Deux parties, le protection buyer PB et le protection seller PS souscrivent à un CDS sur Gazprom. Le crédit de référence est dès lors Gazprom. La maturité du CDS est de 5 années. Le notionnel de 20millions EUR. La prime du CDS est de 120 points de base, sachant que 100 points de base équivaut à 1%. Il s’agit là des éléments primodiaux d’un contrat de CDS, les autres détails étant en général alignés sur les lignes directrices de l’ISDA.

La prime est exprimée sur une base annuelle, mais rémunérée de manière semi-annuelle. La prime étant exprimée comme une fraction du notionnel, le principe de calcul est simple. Il suffit de multiplier la prime avec le notionnel. En simplifiant quelque peu, le PB devra payer semestriellement (120*20m)/2=120000EUR. Ce paiement aura lieu jusqu’au moment du défaut. Lorsque le défaut a lieu, le PS doit payer les pertes encourues en raison du défaut. Dans ce cas, différents intervenants de marché sont consultés pour vérifier la valeur de l’obligation post-défaut. Supposons que cette dernière équivale à 430, alors que la valeur notionelle de l’obligation soit de 1000. Dans ce cas le PS paiera (1000-430)/1000*20m=11.4mEUR. Le PB quant à lui, devra éventuellement payer ce que l’on appelle l’accrued fee. En effet, lorsque le défaut se réalise un certain temps après le dernier paiement de la prime, il reste un montant restant dû de la prime à régler. Par exemple, si la paiement de la prime a eu lieu il y a deux mois, le PB devra régler 120000*2/6.

Après cette brève introduction, le lecteur se demandera peut-être pourquoi ces produits sont souvent perçus comme tellement complexes. En fait, le véritable problème réside dans la détermination de la prime. Or, afin de déterminer la prime il faut évaluer la probabilité de défaut ainsi que les pertes potentielles du crédit de référence. Ceci n’est pas chose aisée et les choses se gâtent lorsqu’il s’agit d’un portefeuille de crédits qui peuvent être corrélés. Cela dit, même si la valorisation et la gestion des risques pour ce type de produits ne sont pas toujours aisées, leur potentiel d’application est énorme et nous pensons d’ailleurs que ce type de produits seront tôt ou tard utilisés comme outils de politique économique.

Michel Verlaine , Novembre 2007

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

  • Les Credit Default Swaps (CDS). 27 novembre 2007  20:45, par mouna [Risque de Crédit]
    <p>bjr je suis étudiante en mastère finance et je désire travailler sur les credit default swap dans mon mémoire mais je suis soucieuse quant à la base de données merci si vous avez une idée sur la disponibilité des donnés ou sur des sites qui veuvent m’aider sur tel sujet voici mon email&nbsp;: k_mouna202@yahoo.fr merci pour votre compréhension</p>

    Répondre à ce message | Voir les réponses (4)

  • Les Credit Default Swaps (CDS). 6 février 2008  16:33, par Jacques Chatillon [x-Autre]
    <p>je reste presque toujours insatisfait par les définitions de termes financiers, car elles ne sont pas illustrées par un exemple concret. Ma remarque s’applique aux glossaires. Tout lecteur attentif, même ou surtout de journal, doit lire avec un dictionnaire à son côté&nbsp;; les intellectuels les plus chevronnés vous le diront.</p>

    Répondre à ce message

  • Les Credit Default Swaps (CDS). 14 mars 2008  09:26, par melanie [Back-Office]
    <p>Merci pour cette explication, il faudrait peut être l’envoyer au Premier Ministre Islandais...(-&nbsp;:))</p>

    Répondre à ce message

  • Les Credit Default Swaps (CDS). 21 avril 2008  15:01, par fekih manel [Risque de Crédit]
    <p>une question à poser. dans la définition du CDS vous n’avez pas tenu compte du type de règlement physical ou bien cash. la queston qui se pose y’a t’il un différance dans l’evaluation du CDS suite à ces différances de paiement.</p>

    Répondre à ce message

  • Les Credit Default Swaps (CDS). 21 juillet 2008  12:05, par HEDOUX Pascal
    <p>Bonjour, pouvez vous me donner les définitions d’une assignation de CDS et d’une cession de CDS , Merci d’avance,</p>

    Répondre à ce message | Voir les réponses (1)

  • Les Credit Default Swaps (CDS). 19 septembre 2008  13:09, par Bill Smith [Comptable / Juridique]
    <p>Je pense que les spreads de CDS ne refletent plus la realite economique, en temps que comptable juridique je suis bien place pour le savoir. Je pense qu un changement est necessaire et plus que requis. La valuation des gaps de volatilite nous le prouvent bien.</p>

    Répondre à ce message

  • Les Credit Default Swaps (CDS). 19 septembre 2008  14:55, par fabrice baykel [Back-Office]
    <p>il faut rajouter aussi que la structure a terme des taux est completement decorrele des spreads de CDS et ca c completement fou&nbsp;!!! mais ou allons nous&nbsp;!!!</p>

    Répondre à ce message | Voir les réponses (3)

  • Les Credit Default Swaps (CDS). 17 octobre 2008  11:02, par Fall El hadji [Assurance]
    <p>La crise financière actuelle est le résultat d’apparution de produits complexes comme les dérivés crédit ( CDS, tranches de CDO, TRS, ...). Ces produits sophistiqués OTC (gré à gré)accentuent le phénomème de contagion entre les différentes institutions bancaires mondiales. Dans ces marchés les nominaux transigés se chiffrent en milliards généralement, par conséquent un défaut de contrepartie affecte rapidement la chaine bancaire et par la suite l’ économie réelle. Les CDS représentent 70% des dérivés crédit, et sont devenus aujourd’hui en plus des outils de protection, des produits de spécultations et de diversification des portefeuilles des grands groupes bancaires. Un CDS peut etre mono sous jacent(CDS assis sur une seule obligation) ou multi sous-jacent (assis sur panier d’obligations). Pour définir le spread ou prime du CDS (la valeur en point de base que l’acqérreur doit payer en contrepartie d’une protection), il faut supposer la valeur du CDS est nulle lors de la souscription au contrat, et en absence d’opportinuté d’arbitrage(impossible de prendre de gain sans prendre initialement de risque)ou sous la probabilité risque neutre les spreads de CDS doivent etre égaux aux spreads des obligations d’entreprises risquées et des obligations sans risques (les obligations souveraines par exemple). La probabilité de défaut et de survie de l’entité de référence est deduite de ces spreads de crédit et en actualisant avec la courbe swap les cash flows acheteurs et vendeurs, on déduit la valeur de la prime du CDS. Il est clair plus la probabilité de défaut de l’emetteur est élevé, plus le spread du CDS élevé ( en comparaison avec les primes des malussés d’ une assurance voiture). Ces primes dépendent donc des notes de crédit des entités de référence, un investisseur sur CDS va spéculer sur la note de crédit de l’emetteur pour prendre une position courte ou longue et gagner des points de base. En ce qui concerne un CDS assis sur un panier d’obligations, il faut tenir compte des corrélations de défaut sous probabilité risque neutre des différents emetteurs pour évaluer la prime du CDS. Dans les périodes de fortes tensions et d’instabilité de l’ environnement économique, ces corrélations de défaut sont trés élevées et les spreads de CDS s’élargissent.</p> <p>Il y’ a une corrélation négative entre les action et les CDS ( la baisse de rentabilités des actions accentue la probabilité de défaut des entreprises cotées ( modèle de Merton) et par la suite les spreads augmentent), c’est ce qui se passe actuellement, jusqu’à ce que l’économie réelle est gravement paralysée.</p> <p>Les grandes institutions bancaires doivent redéfinir leur profil risque, car elles doivent etre conscientes de leur influence sur le moteur de la croissance mondiale et prendre plus de responsabilités dans les prises de risques.</p> <p>Les etats qui ont des roles de stabiliser l’économie sont obligés de venir secourir ces organimes bancaires sur le dos des contribuables qui sont porfanes de ce qui se passe dans la haute sphère financière.</p> <p>Fall El hadji 0686103161 fallelfr@yahoo.fr</p>

    Répondre à ce message | Voir les réponses (2)

  • Les Credit Default Swaps (CDS). 18 décembre 2008  13:44, par clement [x-Autre]
    <p>c’est de la bouillie tout ça les gars, plus vous vous masturber les neurones, moins c’est limpide et plus vous flatter votre ego y en a pas un qui nous fera comprendre simplement ce qu’est un cds&nbsp;!</p>

    Répondre à ce message | Voir les réponses (1)

  • Les Credit Default Swaps (CDS). 29 décembre 2008  21:22, par yarf [x-Autre]
    <p>quelqu’un sait-il où l’on peut se procurer une liste officielle des cds de banque&nbsp;?</p>

    Répondre à ce message | Voir les réponses (2)

  • Les Credit Default Swaps (CDS). 8 avril 2009  15:46, par sah [x-Autre]
    <p>comment peut on discipliner le marché par les contrats CDS&nbsp;? et quel est leur contenu informatif&nbsp;? Merci</p>

    Répondre à ce message

  • Les Credit Default Swaps (CDS). 10 juin 2009  09:32, par duplaton [Trading]
    <p>Bonjour,</p> <p>je suis étudiant en dernière année d’Ingénieur de gestion à spécialité finance et j’effectue mon mémoire sur les CDS. Je suis bloqué devant un manque d’information que je ne peux trouver nulle part...</p> <p>Lorsqu’un événement de crédit se produit, il peut y avoir la mise en place d’un "auction process" afin de déterminer le prix des obligations délivrables. J’ai cependant un problème de compréhension sur le déroulement de celui-ci.</p> <p>1. Les dealers doivent donner les prix qu’ils espèrent mais que signifie "BID" et "OFFER"&nbsp;? Est-ce la traduction du prix auquel ils sont prêt à "acheter" donc "DEMANDE" et le prix auquel ils sont prêt à vendre donc "OFFRE"&nbsp;?</p> <p>2. De plus ces prix sont en pourcentage mais que représente ce pourcentage&nbsp;? Le pourcentage de la dette de l’entité de référence&nbsp;? Si BNP Paribas donne u prix égal à 10% que représente ce 10%&nbsp;?</p> <p>3. J’ai du mal à comprendre le but de l’OPEN INTEREST, à quoi sert-il&nbsp;?</p> <p>J’ai trouvé deux trois articles explicatifs de l’Auction process mais qui n’expliquent pas en détails (ou mal) ces différents points.</p> <p><a href="http://www.dechert.com/library/FS_FRE_1" class='spip_url spip_out' rel='nofollow external'>http://www.dechert.com/library/FS_FRE_1</a> ... tocols.pdf <a href="http://www.isda.org/2009ecuadorcdsprot/" class='spip_url spip_out' rel='nofollow external'>http://www.isda.org/2009ecuadorcdsprot/</a> ... ummary.pdf</p> <p>Un tout grand merci d’avance.</p>

    Répondre à ce message

  • Les Credit Default Swaps (CDS). 28 avril 2010  15:27, par max [x-Autre]
    <p>bonjour</p> <p>je suis étudiant et je cherche des documents sur le rôle qu’ont joué les CDS dans la crise et j aimerais savoir si qq un avait des sources&nbsp;! Ou pourrais je trouver également des liens sur les réformes liés aux CDS suite à la crise (chambre de compensation,...</p> <p>merci d’avance</p>

    Répondre à ce message

  • Les Credit Default Swaps (CDS). 20 février 2011  21:44, par Nadia [Consultant]
    <p>Bonjour,</p> <p>je suis à la recherche de documents sur les CDS, je suis étudiante en dernière année pourriez vous m’aider svp merci</p>

    Répondre à ce message

Focus

Produit THEAM Quant- Equity Europe Income Defensive

Le fonds vise à dégager des revenus et une croissance du capital par le biais d’une exposition à un panier d’actions européennes à dividende élevé et d’une stratégie d’options systématique dont l’objectif est de générer des revenus supplémentaires et de réduire le risque global du (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés