AVIVA Advertisement AVIVA

Vallourec : une illustration supplémentaire de l’aversion au risque des actionnaires

Pour la quatrième année consécutive, Vallourec a offert à ses actionnaires le choix de percevoir leurs dividendes en numéraire ou en actions. Or en dépit de multiples de valorisation très faibles, ceux-ci ont très massivement opté pour la première option...

Pour la quatrième année consécutive, Vallourec a offert à ses actionnaires le choix de percevoir leurs dividendes en numéraire ou en actions. Or en dépit de multiples de valorisation très faibles, ceux-ci ont très massivement opté pour la première option, un choix symptomatique de la forte aversion au risque qui domine les marchés depuis plusieurs mois.

Selon Hugues Le Maire, Directeur Général de Diamant Bleu Gestion, « le choix délibéré des actionnaires en faveur du paiement du dividende en cash s’inscrit dans un contexte de préférence ‘’à tout prix’’ pour les actifs dits refuges. Ce flight to quality inconditionnel conduit les investisseurs à privilégier les actifs monétaires ou l’obligataire allemand, en dépit de rendements réels négatifs.

Pourtant, la lecture rationnelle des fondamentaux de Vallourec aurait dû convaincre les investisseurs de l’attrait du titre. A 31.10 euros, l’action est aujourd’hui valorisée à 8 fois ses bénéfices 2011 et 0.7 fois ses actifs. L’euro s’affaiblissant et la valorisation n’étant plus ‘’que’’ de 3.6 milliard d’euros, la société constitue de surcroit une cible potentielle d’OPA. A plus long terme, les perspectives de croissance de Vallourec sont clairement identifiées, la société devant bénéficier à terme du développement du marché du gaz de schiste, notamment aux Etats-Unis. Résultat, le bénéfice par action est d’ores et déjà attendu en forte hausse entre 2012 et 2013 avec une visibilité sur le titre bien réelle.

En dépit de cette réalité, seulement 5% des actionnaires de Vallourec ont choisi de recevoir des actions, les 95% restants préférant percevoir un cash. Une illustration supplémentaire des craintes encore vives sur les marchés ! »

Next Finance , Juillet 2012

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Stratégie Marchés actions : Etre moutonnier en bourse peut s’avérer être une stratégie payante !

Etre moutonnier en bourse est rarement considéré comme une qualité... même s’il est aujourd’hui avéré que les actions qui ont obtenu de bonnes performances par le passé tendent à surperformer les autres actions sur la période qui suit. Alors, comment tirer parti de cette inertie des (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés