AVIVA Advertisement AVIVA
›  Note 

Une nouvelle étude indique qu’un rendement de type « Absolute Return » est l’objectif de performance le plus populaire pour les fonds Multi-Asset

Une nouvelle étude de NN Investment Partners, précédemment ING Investment Management, indique qu’un rendement de type « Absolute Return » constitue l’objectif de performance le plus populaire auprès des investisseurs institutionnels pour les fonds Multi-Asset.

Une nouvelle étude [1] de NN Investment Partners, précédemment ING Investment Management, indique qu’un rendement de type « Absolute Return » constitue l’objectif de performance le plus populaire auprès des investisseurs institutionnels pour les fonds Multi-Asset.

L’étude met en évidence la préférence des investisseurs pour des rendements ajustés pour le risque stables, un sur trois (32%) déclarant qu’un objectif de rendement absolu, tel que « cash plus X% », est le benchmark le plus approprié pour les stratégies Multi-Asset.

Un peu plus d’un investisseur sur cinq (22%) cite un benchmark basé sur la performance moyenne des fonds comparables, tandis que 14% préfèrent un rendement cible fixé au préalable, comme 10% par an. Près d’un sur quatre (24%) est d’avis qu’aucun benchmark n’a de sens.

Sept investisseurs institutionnels sur 10 (70%) s’attendent à ce que leurs pairs augmentent leur exposition aux fonds Multi-Asset au cours des trois prochaines années et pour 16%, cette hausse sera très marquée. Selon plus de la moitié (55%) des investisseurs institutionnels, la principale raison de ce mouvement est que ces placements constituent une solution pour déléguer les décisions d’investissement stratégiques et tactiques.

Près de la moitié (45%) prévoit une hausse de la demande pour les stratégies Multi-Asset mondiales utilisant les techniques de finance comportementale au cours des trois prochaines années.

Selon Valentijn van Nieuwenhuijzen, Head of Strategy, Multi Asset chez NN Investment Partners (NN IP), « les investisseurs sont confrontés aujourd’hui à une grande complexité à l’échelle mondiale, de sorte qu’il n’est pas surprenant qu’ils souhaitent déléguer leurs décisions d’investissement à des gestionnaires Multi-Asset disposant des ressources et des compétences nécessaires pour comprendre les marchés. De tels gestionnaires doivent utiliser la bonne approche car gérer la répartition des actifs ne suffit pas, il est essentiel de suivre la répartition des risques de près afin de procurer les rendements absolus qui sont clairement importants aux yeux des investisseurs, en particulier après les expériences qu’ils ont eues à la suite de la crise financière mondiale. »

Les investisseurs internationaux sont partagés en ce qui concerne la nécessité de protéger leur portefeuille contre une correction du marché. Près de la moitié (47%) disent que le positionnement de leur portefeuille tient compte d’une éventuelle correction, tandis qu’exactement le même pourcentage (47%) affirme le contraire.

La majorité (57%) des investisseurs pensent que l’attrait des fonds Multi-Asset est renforcé par la perspective d’une correction.

Next Finance , Avril 2015

Notes

[1] Résultats d’une étude de NN IP sur base d’une enquête mondiale menée par Citigate Dewe Rogerson auprès de 226 investisseurs institutionnels, février 2015

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Note ETF et risques associés : l’AMF apporte un éclairage sur le marché français des fonds indiciels cotés

Selon l’étude de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), les mécanismes de coupe-circuits en vigueur sur Euronext Paris permettent de contenir le risque d’écartement important entre le prix négocié de l’ETF et la valeur liquidative instantanée du panier (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés