AVIVA Advertisement AVIVA

Une approche intelligente de la gestion indicielle

En 2011, Ossiam a lancé une gamme d’ETF basés sur deux stratégies offrant une alternative aux indices actions traditionnels : La stratégie d’équipondération (Equal Weight) qui attribue le même poids à chaque composant de l’indice et la stratégie Minimum Variance. Retour sur le concept Smart Beta chez Ossiam…

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Qu’est-ce que le smart beta ?

Le smart beta fait référence aux stratégies de gestion systématique qui s’appuient sur des indices offrant une alternative aux indices traditionnels pondérés par la capitalisation boursière. Bien que ces stratégies soient d’abord apparues sur les marchés actions, le smart beta s’étend peu à peu aux autres classes d’actifs. Cette approche innovante, issue de la recherche académique, intègre dans la construction de portefeuilles des contraintes de diversification et de gestion du risque définies.

Quelles sont les origines du smart beta et quelles sont les perspectives pour ces stratégies ?

Les indices pondérés par la capitalisation boursière ont longtemps été la réponse immédiate pour faire face à la croissance de la demande des investisseurs pour la gestion passive. Cependant les critiques se sont multipliées au cours des années, dénonçant l’inefficience de ces indices. Les investisseurs souhaitent aujourd’hui bénéficier des principaux atouts de l’indexation, tels que les faibles coûts et une très grande transparence, tout en évitant les limites des indices traditionnels (biais de concentration, « trend following [1] » et absence de la prise en compte du risque).

L’enquête effectuée par bfinance (Pension Fund Allocation Survey 2012) révèle ainsi que 37 % des investisseurs envisagent de réorienter une partie de leurs gestions passives traditionnelles vers des solutions implémentant des indices efficients (smart beta) et que 33 % d’entre eux prévoient d’allouer plus de 10 % de leur portefeuille à ces stratégies d’ici 2015. La réduction du risque et la diversification par rapport aux indices pondérés par la capitalisation boursière sont citées comme les deux principales raisons motivant ces décisions. Bien que le concept de smart beta soit très récent, il a déjà su attirer plusieurs dizaines de milliards de dollars d’investissements dans le monde au cours des trois dernières années offrant ainsi un aperçu de son énorme potentiel de croissance.

Comment implémentez-vous le concept smart beta chez Ossiam ?

Ossiam, expert en gestion quantitative

Créée en 2009 et basée à Paris, Ossiam entend offrir des stratégies d’investissement systématiques non alternatives reposant sur une recherche quantitative approfondie, portant sur l’ensemble des classes d’actifs (actions, obligations, crédit, inflation, (...)

Les indices intelligents sont notre coeur de métier. Les stratégies développées par les équipes de recherche et de gestion d’Ossiam sont transposées dans des indices et mises à la disposition des investisseurs à travers une gamme de fonds répondant à diverses contraintes d’allocation et de gestion des risques.
L’année dernière, Ossiam a fait son entrée sur le marché européen avec une gamme d’ETF basés sur deux stratégies d’investissement innovantes offrant une réelle alternative aux indices actions traditionnels.
La stratégie d’équipondération (Equal Weight) attribue le même poids à chaque composant de l’indice traditionnel, évite les effets de concentration sur un nombre limité de valeurs à forte capitalisation boursière, et répond directement à un objectif de diversification.
La stratégie Minimum Variance d’Ossiam offre un accès à un portefeuille diversifié au sein duquel les titres sont choisis et pondérés à la fois dans une optique de réduction du risque et de diversification.

Pouvez-vous nous donner plus de détails sur la stratégie Minimum Variance initiée par les équipes de gestion et de recherche d’Ossiam ?

La stratégie Minimum Variance d’Ossiam a pour objectif de devenir un benchmark d’investissement diversifié sur les marchés actions sous contrainte de réduction de volatilité. L’approche adoptée consiste à définir, de façon systématique à date régulière (rebalancement mensuel, trimestriel ou semi-annuel), un portefeuille optimisé incluant une sélection d’actions à faible volatilité et faible corrélation, permettant une réduction significative de la volatilité tout en conservant une diversification effective tant en termes de nombre de titres que de secteurs.

Lors du développement de son modèle, Ossiam a travaillé en collaboration avec divers fournisseurs d’indices afin d’implémenter sa stratégie Minimum Variance au sein de quatre indices : l’iSTOXX™ Europe Minimum Variance NR index (Bloomberg : ISEMVT) ; l’Ossiam US Minimum Variance NR index (bloomberg : OUMVNR) ; le FTSE 100 Minimum Variance TR index (Bloomberg : TUKXMV) ; l’Ossiam Emerging Markets Minimum Variance NR index (Bloomberg : OEMMVNR) ; et l’Ossiam World Minimum Variance Index NR (Bloomberg : OWMVNR).

Si afin de tenir compte des particularités propres à chacun de ces univers (Europe, US, UK, Marchés Emergents et Global), certains paramètres du modèle ont dû être ajustés, l’approche demeure équivalente et les résultats obtenus sur les différents indices sont très similaires, ce qui montre la robustesse de la méthodologie. La volatilité des indices minimum variance d’Ossiam est ainsi en moyenne 30% [2] plus faible que celle des indices de référence pondérés par la capitalisation boursière tandis que les drawdowns sont eux aussi significativement réduits.

Ossiam a bâti un modèle de stratégie minimum variance déclinable sur n’importe quel univers et qui peut être adapté aux besoins spécifiques des investisseurs par le biais de mandat ou de fonds dédiés.

Quelles garanties de transparence fournissez-vous aux investisseurs ?

La transparence, au même titre que la liquidité, la représentativité et la diversification sont des principes de base des stratégies à valeur ajoutée que nous élaborons. Pour chacun de nos fonds, le détail du processus de gestion transposé dans un indice, la composition de l’indice et des actifs des fonds sont disponibles sur notre site internet, en accès libre et avec une mise à jour quotidienne.

Next Finance , Mars 2013

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Notes

[1] suiveur de la tendance du marché

[2] Données issues d’un backtest, la volatilité passée n’est pas un indicateur fiable de la volatilité future.

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Stratégie Marchés actions : Etre moutonnier en bourse peut s’avérer être une stratégie payante !

Etre moutonnier en bourse est rarement considéré comme une qualité... même s’il est aujourd’hui avéré que les actions qui ont obtenu de bonnes performances par le passé tendent à surperformer les autres actions sur la période qui suit. Alors, comment tirer parti de cette inertie des (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés