AVIVA Advertisement AVIVA

Un accord de l’OPEP qui ne change pas la donne du marché du pétrole

Après plusieurs occasions manquées, les pays de l’OPEP sont parvenus à un accord sur d’éventuelles réductions de production. Le pétrole s’est raffermi sur l’annonce mais il reste en dessous des 50 USD le baril, niveau qu’il n’a que très brièvement dépassé en juin dernier.

Après plusieurs occasions manquées, les pays de l’OPEP sont parvenus à un accord sur d’éventuelles réductions de production.

Le pétrole s’est raffermi sur l’annonce mais il reste en dessous des 50 USD le baril, niveau qu’il n’a que très brièvement dépassé en juin dernier.

L’accord constitue un premier pas : il s’agit de former un groupe de travail pour déterminer la répartition des coupes de production afin de limiter la production autour de 32,5-33,0 millions de barils/jour alors que la production était de 33,2 millions de barils/jour en août. Reste donc à l’OPEP à trouver un accord et aux membres de l’OPEP à jouer le jeu.

« Quoi qu’il en soit, le montant de la réduction de la production ne remet pas encore en cause le déséquilibre du marché du pétrole qui reste caractérisé par une offre pléthorique.

Dans l’état actuel des choses, cette réduction de la production ne devrait donc pas entraîner une forte remontée du prix du pétrole, d’autant qu’au vu des gains de productivité dans les pétroles de schiste aux États-Unis, l’offre pourrait s’ajuster rapidement si les prix venaient à augmenter, limitant ainsi grandement le potentiel de rebond » indique L’analyse de Lazard Frères Gestion.

Next Finance , Octobre 2016

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés