›  Smart Beta  ›  News 

Smart Beta : Les entrées de capitaux sur le marché européen des ETF Smart Beta se sont vivement redressées au T4 2017

Les entrées de capitaux sur le marché européen des ETF Smart Beta se sont vivement redressées au T4 2017, à 909 millions d’euros, après avoir atteint un plus bas sur l’année à 555 millions d’euros au T3.

Pour autant, les nouveaux actifs nets s’établissaient à 5 milliards d’euros fin décembre, un niveau inférieur à leur record de 2016 et à la croissance moyenne du marché des ETF.
L’encours a néanmoins progressé de 22% en 2017, atteignant 35,2 milliards d’euros (avec un effet marché limité de 4%). Sur l’ensemble de 2017, les flux ont été réguliers dans les stratégies d’allocation factorielle, en particulier les stratégies value, multi-facteurs et momentum, traduisant l’appétit pour le risque des investisseurs à la recherche d’autres sources de rendement. Plus surprenant, les stratégies de génération de dividendes présentent moins d’intérêt pour les investisseurs, avec un recul de la collecte de moitié à 1 milliard d’euros.

Les flux enregistrés par les ETF axés sur le risque sont ressortis légèrement négatifs au T4 (-144 millions d’euros), comme sur l’ensemble de l’année (-152 millions d’euros). En dépit de valorisations élevées sur les marchés actions (notamment aux États-Unis), les investisseurs n’ont jusqu’à présent pas ressenti grand besoin de protéger leurs portefeuilles, en raison des niveaux historiquement faibles de la volatilité. Les sorties de capitaux ont concerné en priorité les sous-jacents internationaux et américains, tandis que l’Europe a bénéficié de flux légèrement positifs, à 153 millions d’euros, malgré certaines incertitudes sur le plan politique.

Les ETF d’allocation factorielle ont attiré la majorité des flux de capitaux, tant au T4 (1,2 milliard d’euros) que sur l’ensemble de l’année 2017 (4,5 milliards d’euros, soit 90% des flux entrants totaux du Smart Beta).

Le facteur value, qui a attiré un volume très important de flux tout au long de l’année, a poursuivi cette tendance lors du T4, bien qu’à un rythme plus modéré (347 millions d’euros). En 2017, les entrées de capitaux dans les ETF value se sont élevées à presque 3 milliards d’euros. Les flux investis dans le facteur momentum se sont également distingués, à 818 millions d’euros en 2017. Le facteur qualité a engendré moins d’intérêt, mais a tout de même engrangé 273 millions d’euros de flux. En revanche, les ETF low beta ont subi des sorties de capitaux de -479 millions d’euros face à des marchés en hausse régulière et des niveaux de volatilité extrêmement faibles. Les ETF multi-facteurs ont continué d’attirer des flux d’investissement importants, collectant 837 millions d’euros en 2017 (principalement durant le S2).

Les ETF adoptant une approche fondamentale ont subi des sorties de capitaux de -121 millions d’euros au T4, et les stratégies de génération de revenus ont particulièrement été victimes de la désaffection des investisseurs (-312 millions d’euros).

Les ETF adoptant une approche fondamentale en Europe ont recueilli 137 millions d’euros, contrairement à leurs homologues américains qui, eux, ont enregistré des sorties de capitaux de -428 millions d’euros. Sur l’ensemble de l’année 2017, les stratégies d’attribution de revenu ont collecté 670 millions d’euros, bien moins que les 2 milliards d’euros enregistrés en 2016. Les sorties de capitaux se sont accélérées au S2 en particulier, sous l’effet de la hausse des taux d’intérêt, notamment aux États-Unis, et de la baisse des dividendes.

Next Finance , 7 février

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés