AVIVA Advertisement AVIVA
›  News 

Première transaction réussie via la blockchain dans la distribution de fonds

Natixis Asset Management, un des principaux affiliés de Natixis Global Asset Management, révèle que des investisseurs ont pu souscrire avec succès des parts de fonds de la société de gestion via la plateforme FundsDLT, qui met la technologie blockchain au service des gestionnaires d’actifs.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Cette nouvelle intervient après l’annonce par Natixis Asset Management de son ambition d’être le premier gestionnaire d’actifs à tester la technologie blockchain en matière de traitement des ordres de souscription - rachat d’OPC, convaincue du potentiel d’amélioration des mécanismes de la distribution que revêt cette technologie dans le secteur de la gestion d’actifs.

FundsDLT est le fruit d’une collaboration entre Fundsquare (filiale de la Bourse de Luxembourg), InTech (filiale du groupe POST) et KPMG Luxembourg. Cette plateforme permettra aux gestionnaires d’actifs d’avoir accès à un nouveau canal de distribution pour leurs fonds, mais aussi de réduire sensiblement les coûts et les délais de traitement des ordres, ce qui in fine bénéficiera aux investisseurs par le biais d’une réduction des frais supportés par les fonds et par l’amélioration du service proposé tout au long de la chaine de distribution des produits. Cette plateforme sera à même de prendre en charge un large éventail de fonds, quelle que soit leur pays de domiciliation et quel que soit les canaux de distribution (BtoB, BtoBtoC, DtoC).

Pour la première fois dans le secteur de la gestion d’actifs, les ordres ont pu être saisis par les investisseurs via l’application mobile FundsDLT, pour être ensuite pris en charge par la plateforme FundsDLT qui les a routés immédiatement et simultanément vers la société de gestion et vers l’agent de transfert CACEIS. Dès l’acceptation et la valorisation de l’ordre par ce dernier, FundsDLT a ensuite finalisé la transaction en déclenchant le transfert du cash du compte de l’investisseur vers le compte de l’OPC et inscrit dans la blockchain la propriété des parts souscrites par l’investisseur.

Les flux cash entre l’investisseur, la plateforme et l’agent de transfert du fonds ont été pilotés par FundsDLT grâce aux API très modernes développées par S-money (filiale du Groupe BPCE) pour les transferts monétaires.

Cette transaction réelle jette les bases d’un nouveau modèle d’infrastructure pour toute l’industrie de la distribution de parts d’organisme de placement collectif (OPC).

Said Fihri, de KPMG Luxembourg, explique : « Il est passionnant de prendre part à cette formidable avancée. Nous avons non seulement reproduit les opérations dans la blockchain, mais aussi déplacé des sommes réelles et investi dans un fonds réel. Nous nous rapprochons d’un produit industriel utilisable dans différentes configurations : distributeurs, conseillers financiers indépendants, robo-advisors et direct-toconsumer. »

Olivier Portenseigne, Directeur général de Fundsquare, commente :« Nous sommes fiers d’avoir exécuté les premières transactions de l’histoire des fonds d’investissement sur la blockchain. Nous tenions à démontrer le bon fonctionnement de FundsDLT, pour convaincre des capacités de la blockchain à répondre aux besoins actuels du secteur de la gestion d’actifs en termes d’efficacité opérationnelle et de digitalisation. Nos clients bénéficieront ainsi d’un accès facile à une génération nouvelle et puissante de services. »

Arnaud Misset, Directeur des produits du groupe CACEIS, déclare : « Nous sommes ravis d’avoir contribué au lancement de cette nouvelle plateforme de distribution qui s’appuie sur la technologie blockchain au Luxembourg, et d’avoir permis à notre client Natixis Asset Management d’être le premier gestionnaire d’actifs à distribuer sa gamme de fonds via FundsDLT. »

Fabrice Croiseaux, Directeur général d’InTech, ajoute : « Nous avons élaboré une API flexible, efficace et fondée sur des technologies dernier cri au service du secteur de la gestion d’actifs : il s’agit d’une combinaison de blockchain et de plateforme réactive déployée sous forme de microservices. Nous sommes impatients de voir jusqu’où il sera possible d’aller en termes de performance et d’interopérabilité en temps réel. »

Matthieu Duncan, Directeur général de Natixis Asset Management, conclut : « Nous sommes ravis d’avoir contribué à cette première opération s’appuyant sur la blockchain par le biais de la plateforme FundsDLT. Nous sommes convaincus du potentiel offert par cette technologie pour moderniser et rendre plus performants les mécanismes de distribution dans le secteur de la gestion d’actifs. »

Forte du succès des premières transactions, notre équipe va maintenant étudier d’autres utilisations et d’autres possibilités d’applications dans le domaine du B2B et du B2B2C.

Next Finance , 7 juillet

Article aussi disponible en : English EN | français FR

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News La Société ontarienne de financement de la croissance recherche des gérants de fonds

Afin de soutenir la création du Fonds d’actions pour le secteur des technologies propres (Ontario), la Société ontarienne de financement de la croissance (SOFC) a publié une demande de déclarations d’intérêt pour trouver des gérants de (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés