Perspectives pour les hedge funds en 2018 - Prédilection pour les stratégies bottom-up maintenue

Au cours de la première semaine de 2018, les fonds Event Driven et Diversified L/S Equity ont surperformé. Les répercussions de la réforme fiscale aux États-Unis ont continué de se diffuser et ont dopé les positions Event, ainsi que les valeurs cycliques des fonds L/S Equity.

Les stratégies Macro et Neutral Equity se sont quant à elles inscrites en retrait. La première a en effet pâti de la fragilité de l’USD et des taux américains, quand les rotations sectorielles ont encore malmené la seconde. Nous présentons dans ce document nos perspectives pour les hedge funds en 2018.

Nous pensons que la croissance mondiale, qui devrait jouer les prolongations, devrait profiter aux stratégies bottom-up, dans une moindre mesure toutefois et de façon moins harmonieuse. Alors que les gouvernements prennent le relais des banques centrales pour soutenir la reprise, de nouvelles thématiques pourraient donner lieu à des opportunités d’alpha aux E.-U. et en Europe – une fois que les risques liés aux élections se seront atténués.

Une repondération des fonds L/S Equity américains nous semble opportune, mais des valorisations onéreuses plaident pour les approches « deep-value » et tactiques. L’approfondissement de la reprise en Europe pourrait donner un coup d’accélérateur aux fonds diversifiés, mais avec un retard d’ordre politique. Nous surpondérons les fonds diversifiés au Japon. Nous sous-pondérons au contraire les fonds britanniques dont les marchés sont rythmés par le Brexit.

Nous restons sous-pondérés sur les fonds quantitatifs tant que les styles et facteurs seront perturbés par des thèmes plus transversaux.

Avec le retour des risques réglementaires, les opérations de fusions-acquisitions ne sont plus « jouées d’avance ». Cela signifie davantage de risques, mais aussi de plus de gains pour les spécialistes des fusions. Nous maintenons la surpondération des fonds Special Situations, dont les portefeuilles offrent un bon équilibre entre sociétés risquées de début de cycle et entreprises plus matures. Nous tablons sur une volatilité plus importante.

Nous continuons de surpondérer les fonds Multi-Credit Fixed Income Arbitrage afin de profiter des opportunités générées par des taux en hausse. Notre exposition aux fonds L/S Credit est neutre, en raison du risque asymétrique que présentent les spreads de crédit.

L’environnement pourrait s’avérer plus complexe pour le trading macro. Nous sommes convaincus depuis longtemps que l’abandon de l’assouplissement quantitatif se traduira par une volatilité économique accrue, des valorisations davantage basées sur les fondamentaux et des rendements des actifs plus différenciés. Pour l’heure, des banques centrales prudentes et agissant de concert devraient limiter les opportunités de valeur relative sur les marchés obligataires et la dynamique des changes. Les matières premières pourraient être moins directionnelles, reflétant l’atterrissage en douceur de l’économie chinoise. Nous conservons une exposition neutre aux gérants CTA. Leur approche « agnostique » devrait leur permettre de capter des opportunités de tendance plus sélectives.

Nous abaissons la pondération des fonds Global Macro à neutre, avec une préférence pour les styles diversifiés, aux dépents des fonds axés sur les obligations/devises et les marchés émergents.

Lyxor Research , 10 janvier

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés