AVIVA Advertisement AVIVA
›  News 

Natixis annonce l’ouverture de négociations exclusives entre Mirova et Althelia Ecosphere

Natixis annonce l’ouverture de négociations exclusives entre Mirova et Althelia Ecosphere, en vue de créer un leader Européen de l’investissement dans le capital naturel

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Avec cette opération, Mirova et Althelia Ecosphere (« Althelia ») ont l’ambition de créer une plateforme européenne dédiée à l’investissement dans le capital naturel pour fournir aux investisseurs des solutions répondant aux principaux enjeux environnementaux de notre planète, tels que le réchauffement climatique et la protection des territoires, de la biodiversité, des sols et des ressources maritimes.

Mirova, un affilié de Natixis Global Asset Management dédié à l’investissement responsable, a entamé des discussions pour acquérir une participation majoritaire dans Althelia, société de gestion spécialiste de l’« impact investing [1] » basée à Londres.

Althelia identifie et finance des projets dans les secteurs de la gestion durable des sols, de la biodiversité et l’adaptation des écosystèmes au changement climatique, en privilégiant des investissements susceptibles de produire les meilleures performances d’un point de vue social, environnemental et économique. Créée en 2012, la société a déjà levé et en partie déployé un fonds visant à investir dans des projets qui émettent des crédits carbone dans le secteur forestier en Afrique, en Asie et en Amérique latine – fonds auquel des investisseurs institutionnels de premier plan, tant publics que privés, ont souscrit.

Pour Mirova, qui ambitionne de devenir l’un des leaders du financement d’actifs réels, et des investissements dits « alternatifs » répondant aux enjeux du développement durable, l’entrée au capital d’Althelia représenterait une étape importante de son développement. Ainsi, depuis 2015, dans le cadre de son engagement à soutenir ses investissements en faveur des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies, Mirova travaille avec la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD) au lancement du projet Land Degradation Neutrality Fund (Fonds LDN), un fonds public-privé qui a vocation à investir dans des projets de gestion durable et de réhabilitation des terres à travers le monde.

Cette transaction donnerait naissance à une plate-forme Européenne dédiée à l’investissement dans le capital naturel, avec des équipes basées à Londres et Paris. Cette plate-forme se consacrera au développement de solutions d’investissement innovantes, notamment en finançant des activités à même de relever les grands défis environnementaux auxquels le monde est confronté, tels que le réchauffement climatique et la protection des territoires, de la biodiversité, des sols et des ressources maritimes. Elle bénéficiera de l’expertise technique éprouvée, du savoir-faire reconnu et des quatre années d’expérience d’Althelia dans le financement de la préservation des milieux naturels. Ces forces viendront compléter les ressources de Mirova dans le domaine du financement de projet, ainsi que ses experts des questions environnementales, sociales et des chaines d’approvisionnement déjà à l’œuvre pour le projet de Fonds LDN. Une fois regroupées, les équipes permettront d’accompagner le changement d’échelle de la classe d’actif « capital naturel » grâce à une vision stratégique de sa croissance, des processus d’investissement robustes et des fonctions supports adéquates.

A l’issue des négociations, qui devraient aboutir d’ici quelques semaines, les dirigeants d’Althelia conserveront une participation substantielle dans l’entité. Un mécanisme de retrait progressif permettra ensuite aux deux parties d’harmoniser leurs intérêts à moyen terme et à Mirova d’accroître graduellement sa participation au cours des cinq ans à venir.

« Nous sommes ravis de nous associer à Althelia et avons un immense respect pour l’expérience et le talent de ses équipes », déclare Philippe Zaouati, Directeur Général de Mirova. « Nous sommes convaincus que le capital naturel est la prochaine étape de l’impact investing. Développer avec succès ce marché naissant, mais prometteur, nécessite à la fois des compétences spécifiques et une taille critique ».

Sylvain Goupille, Fondateur et Directeur d’Althelia, indique pour sa part : « Joindre nos forces à celles d’une société entrepreneuriale comme Mirova, soutenue par un groupe de grande envergure, sera bénéfique pour le développement de notre activité et représentera une étape importante vers l’inclusion du financement de la protection des écosystèmes dans l’univers des solutions d’investissement classiques ».

« Nous partageons les valeurs de Mirova en matière de professionnalisme et d’éthique. L’expertise approfondie de son pôle dédié à la recherche en investissement responsable et de l’équipe en charge du projet de Fonds LDN se combine bien avec notre expérience sur le terrain et notre volonté de proposer des solutions efficaces dans le domaine de l’investissement dans le capital naturel », ajoute Christian Del Valle, Fondateur et Directeur d’Althelia.

Next Finance , 4 juillet

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Notes

[1] Gestion à fort impact social/environnemental

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News La Société ontarienne de financement de la croissance recherche des gérants de fonds

Afin de soutenir la création du Fonds d’actions pour le secteur des technologies propres (Ontario), la Société ontarienne de financement de la croissance (SOFC) a publié une demande de déclarations d’intérêt pour trouver des gérants de (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés