AVIVA Advertisement AVIVA
›  News 

Meridiam boucle le financement du projet d’infrastructures portuaires de Calais et Boulogne-sur-Mer.

Meridiam, leader de l’investissement de long terme et de la gestion des projets d’infrastructures publiques, a signé le 13 juillet, le financement du projet d’infrastructures portuaires de Calais et de Boulogne-sur-Mer, incluant le projet Calais Port 2015.

Le transfert de l’exploitation des deux ports à la société concessionnaire, la Société d’Exploitation des Ports du Détroit, le 22 juillet, marque comme prévu, l’entrée en vigueur complète du nouveau contrat de concession.

Conclu le 19 février dernier, le contrat de concession réunit le port de Boulogne-sur-Mer, 1er port de pêche français, et le port de Calais, 1er port français en trafic voyageurs et 2ième port européen avec la liaison Douvres-Calais. Porté par le Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, le projet Port Calais 2015 ambitionne de doubler les capacités actuelles du port. Les travaux de construction démarrés en mars 2015 s’achèveront en janvier 2021.

Meridiam investit 44,5 millions d’euros pour une durée de 50 ans, via son véhicule MIE II, dans ce projet, premier investissement de Meridiam dans les infrastructures portuaires.

Meridiam est actionnaire à hauteur de 11% de la société concessionnaire, la Société d’Exploitation des Ports du Détroit (SEPD), attributaire du projet des ports de Calais et de Boulogne-sur-Mer, et en charge désormais de leur exploitation.

Meridiam investit également à hauteur de 40 % du total des fonds propres dans la société dédiée au projet Calais Port 2015, la Société des Ports du Détroit (SPD), aux côtés de CDC Infrastructure, de la CCI Côte d’Opale, de la CCI de Région Nord de France et du Grand port maritime de Dunkerque.

L’innovation contractuelle porte sur la subdivision des risques de financement, construction et maintenance liés au projet d’infrastructure publique. La SEPD, société concessionnaire de l’exploitation des ports de Calais et de Boulogne-sur-Mer, contractualise avec la SPD, société dédiée au projet d’extension du port de Calais, qui le finance, en assure la maitrise d’ouvrage déléguée, la maintenance et en porte les engagements de performance sur le long terme. Ce financement inédit réduit le montant de subventions publiques. Par ailleurs, c’est la SPD qui après appel d’offre, a contractualisé avec le groupement concepteur-constructeur.

Le projet de Calais 2015 totalise un investissement d’un montant de 863 millions d’euros financé :

· en fonds propres, pour 89 millions d’euros ;

· par émission obligataire, pour 504 millions d’euros et d’une maturité de 40 ans, souscrite par Allianz GI ;

· en fonds publics, pour 270 millions d’euros.

Le projet bénéficie du dispositif de rehaussement Project Bond Crédit Enhancement (PBCE) de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) pour 50,4 millions d’euros, soit 10% de la souscription.

Calais Port 2015 est le sixième investissement de Meridiam en France réalisé dans un projet en développement, s’ajoutant aux projets de Vélodrome de Saint Quentin en Yvelines, de LGV Sud Europe Atlantique, de barrages sur la Meuse, de contournement Nîmes-Montpellier et de Rocade L2 de Marseille. La France bénéficie ainsi d’un investissement total de plus de 11,4 milliards d’euros dans les infrastructures publiques utiles à la collectivité.

Next Finance , Juillet 2015

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News La Société ontarienne de financement de la croissance recherche des gérants de fonds

Afin de soutenir la création du Fonds d’actions pour le secteur des technologies propres (Ontario), la Société ontarienne de financement de la croissance (SOFC) a publié une demande de déclarations d’intérêt pour trouver des gérants de (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés