Les stratégies à faible beta surperforment sur fond de chute des actions

L’instabilité des marchés s’est avérée favorable aux hedge funds, en termes relatifs. Les indices de référence de hedge funds liquides ont cédé 1% en mars, avec une sous-performance des stratégies Distressed et Special Situations. En revanche, les stratégies à faible bêta se sont bien comportées.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

La volatilité est restée élevée sur les marchés boursiers ces dernières semaines. D’une part, les problèmes relatifs à la confidentialité des données des utilisateurs ont mis les valeurs technologiques sous pression aux Etats-Unis. D’autre part, l’administration américaine a annoncé la mise en place de barrières commerciales visant la Chine. L’indice MSCI World a ainsi reculé de 2,5% en mars, après une perte de 4,3% en février. Les indices américains et japonais ont accusé une sous-performance, tandis que le marché européen s’est positivement distingué. Sur le plan sectoriel, les secteurs défensifs tels que les services aux collectivités, les biens de consommation de base et l’énergie ont surperformé, à la fois aux États-Unis, dans l’UEM et en Chine. Dans le même temps, les technologies de l’information et la finance ont été malmenées, de même que les secteurs exposés aux commerce international, comme les matériaux et l’industrie.

L’instabilité des marchés s’est avérée favorable aux hedge funds, en termes relatifs. Les indices de référence de hedge funds liquides ont cédé 1% en mars, avec une sous-performance des stratégies Distressed et Special Situations.

En revanche, les stratégies à faible bêta se sont bien comportées. Les fonds CTA sont parvenus à limiter leurs pertes, en particulier sur la deuxième quinzaine de mars dans un contexte de montée de l’’aversion pour le risque. Leurs positions courtes sur l’USD et longues sur les matières premières ont en effet été bénéfiques compte tenu de la dépréciation du billet vert dans la perspective d’une guerre commerciale et du rebond des matières premières. Les positions longues sur les actions ont toutefois eu une incidence négative. En parallèle, les stratégies Merger Arbitrage, Fixed Income Arbitrage et L/S Equity Market Neutral ont elles aussi surperformé en mars. Il s’agit de stratégies à faible bêta, rendues attrayantes alors que la croissance vigoureuse et le resserrement monétaire qui en résulte se traduit par une augmentation structurelle du régime de volatilité. La stratégie Merger Arbitrage est particulièrement intéressante dans un contexte de volumes considérables de fusions-acquisitions depuis le début de l’année.

À court terme, nous pensons que les actifs risqués pourraient enregistrer un rebond de courte durée. La bonne santé de l’économie américaine et l’impression que le président Trump pourrait difficilement se surpasser en termes de déclarations tonitruantes sur le protectionnisme – temporairement du moins, sont des facteurs favorables. Pourtant, à plus long terme, notre appétit pour le risque diminue.

Pour ce qui est de nos recommandations sur les hedge funds, cela se traduira progressivement par une repondération des stratégies à faible bêta (à l’heure actuelle, les stratégies Merger Arbitrage et Fixed Income Arbitrage sont surpondérées, mais les gérants CTA sont sous-pondérés et l’exposition à la stratégie Market Neutral L/S est neutre) et un allègement de l’exposition aux stratégies à bêta élevé, à l’instar de la stratégie Special Situations, actuellement surpondérée.

Lyxor Research , 4 avril

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés