AVIVA Advertisement AVIVA

Les principales recommandations de trading de Goldman Sachs pour l’année 2013

Parmi ses recommandations, Goldman Sachs suggère notamment d’être acheteur d’obligations souveraines espagnoles à 5 ans, vendeur de la paire de devises AUD / NOK, acheteur du risque CDX HY et long sur les principales banques américaines...

Goldman Sachs qui vient de publier ses top trades pour 2013, estime avoir établi une liste constructive de recommandations. Celles-ci reposent sur le fait que les marchés ont évolué sur un mode très « défensif » depuis l’été 2011. Les prévisions de la banque américaine brossent un tableau plus encourageant de la situation sur un certain nombre de points : une reprise notable du secteur du logement Outre Atlantique, l’accélération de la croissance aux États-Unis (et au niveau mondial) à travers une politique accommodante, de moindres menaces systémiques émanant de la zone euro, et des tensions moins vives sur les prix de l’énergie, un peu partout dans le monde.

Les principaux risques sont liés aux contraintes budgétaires et à l’incertitude de la zone euro

« Il y a des risques à une telle vue constructive, le principal étant la possibilité d’une issue moins favorable de la « falaise fiscale » par rapport à nos attentes actuelles et le risque que les restrictions budgétaires au début de l’année 2013 pèsent suffisamment sur la croissance pour inquiéter les marchés financiers » précise Goldman Sachs. L’interaction entre la politique et la stagnation économique de la zone euro est un autre risque majeur. « Mais si, en début d’année prochaine, nous pouvons outrepasser ces risques économiques et politiques, les marchés devraient d’abord connaître une période de stabilité, avant de renouer avec la hausse, par la suite » indique Goldman Sachs.

Ci-dessous les top trades et les explications de Goldman Sachs.

1.Vendeur AUD / NOK : Nous nous attendons à ce que le dollar australien s’affaiblisse en raison des baisses de taux d’intérêt de la Banque Centrale d’Australie (RBA) au cours de l’année 2013, réduisant l’attractivité du « carry trade ». Nous prévoyons de nouvelles réductions de taux par la RBA en réponse à la détérioration des fondamentaux économiques et une diminution, plus tôt que prévu, des investissements dans le domaine minier. En Norvège, la banque centrale sera sous pression pour renforcer la valeur de sa devise et relever finalement ses taux d’intérêt afin de freiner la croissance rapide du crédit et les prix de l’immobilier. La Couronne norvégienne devrait également bénéficier de la détente du risque européen à mesure que l’année avancera.

2. Acheteur de risque CDX HY : Un environnement de taux bas et un niveau de croissance économique (bas à modéré) devrait continuer à favoriser les obligations d’entreprises à haut rendement ; les risques de défaut restant faibles tandis que les risques extrêmes sont en diminution. Bien que ce marché ait déjà enregistré de bons résultats récemment, les spreads de crédit High Yield, restent encore attractifs, à notre avis.

3. Acheteur d’un panier de « carry commodities » : Avec de moindres contraintes en matière d’offre disponible, nous pensons que les marchés de matières premières devraient connaître un environnement de prix plus stable à long terme. Mais, avec le renforcement de la croissance économique vers la deuxième moitié de l’année 2013, il est susceptible de voir apparaitre des tensions sur les courbes à terme, amenant à des situations de déport, et donc à un niveau significatif de portage positif.

4. Acheteur d’obligations souveraines espagnoles à 5 ans : Les obligations espagnoles offrent un portage attractif, avec des écarts de rendement par rapport à l’Allemagne qui restent à des niveaux élevés. Une demande de soutien du pays pour le Mécanisme européen de stabilité financière (MESF), pour le premier trimestre 2013, selon nos prévisions et l’activation subséquente de l’OMT devrait conduire à une réduction des spreads, ce qui en fait une opportunité intéressante pour les investisseurs à long terme étrangers, en dépit de la contraction prévue du PIB réel espagnol en 2013.

5. Acheteur des principales banques américaines : Nous nous attendons à ce que les plus importantes capitalisations du secteur financier américain, surperforment le marché en 2013, après avoir été à la traîne par rapport à l’indice. En plus d’une vision positive des marchés et des prévisions du marché actions pour 2013, nous prévoyons que la politique monétaire américaine soutienne l’amélioration continue du secteur du logement, à laquelle les banques américaines sont fortement exposées. Bien que les risques politiques et réglementaires persistent, nous prévoyons une croissance du bénéfice par action et pour les banques, un rattrapage par rapport à la performance récente des actions du secteur de l’immobilier.

6. Acheteur de devises « FX current » : Notre recommandation d’achat sur les devises « FX Current » repose sur le thème de la différenciation des marchés émergents et de la croissance par intermittence que devrait connaître l’environnement économique en début d’année 2013. Nous suggérons une stratégie dynamique de panier, acheteuse des devises des pays affichant actuellement un excédent de leurs balances des comptes courants et vendeuses de ceux enregistrant au contraire des déficits courants, car nous observons, qu’au niveau macro-économique ces incertitudes rendent ces derniers plus vulnérables à la pression des marchés financiers. Dans le même temps, les pays ayant des excédents de compte courant, ont une certaine liberté pour réagir face aux pressions inflationnistes croissantes, en permettant notamment une appréciation de leur monnaie, ce qui conduirait à une meilleure performance du panier « FX Current ».

7. Acheteur d’un panier d’actions de « croissance du PIB » : Nous recommandons un panier d’actions cycliques (incluant les secteurs des matériaux, de l’industrie et de la consommation discrétionnaire) contre celui constitué par des valeurs défensives (par exemple consommation de base et santé). Parmi toutes les classes d’actifs, les actions affichent les meilleures perspectives de croissance, à la fois aux Etats-Unis mais aussi au niveau mondial, soutenues par les valeurs dites de croissance, au détriment des actions dites de « qualité ».

Next Finance , Décembre 2012

Lire aussi

Décembre 2011

Stratégie Les principales recommandations de trading de Goldman Sachs pour l’année 2012

Comme idées phares de trading en 2012, la banque américaine suggère d’être short du Bund allemand avec un objectif de rendement du 10 ans allemand à 2.8% et long EUR/CHF avec un objectif du taux de change à 1.35…

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Stratégie Marchés actions : Etre moutonnier en bourse peut s’avérer être une stratégie payante !

Etre moutonnier en bourse est rarement considéré comme une qualité... même s’il est aujourd’hui avéré que les actions qui ont obtenu de bonnes performances par le passé tendent à surperformer les autres actions sur la période qui suit. Alors, comment tirer parti de cette inertie des (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés