AVIVA Advertisement AVIVA
›  Note 

Les obligations danoises : fondements et particularités

A la lumière des récents développements en Grèce, et des craintes sur le Portugal, l’Espagne ou l’Irlande, existe-t-il encore des investissements « refuge » ? Quelles perspectives offre le marché obligataire danois ?

Introduction
Les obligations d’Etat ont, jusqu’à maintenant, toujours été vues par les investisseurs comme une classe d’actifs relativement sûre. A la lumière des récents développements en Grèce, et des craintes sur le Portugal, l’Espagne ou l’Irlande, cette croyance a été mise à mal. Existe-t-il encore des investissements « refuge » ?

Pour les investisseurs qui recherchent la sécurité sans négliger la performance, les perspectives offertes par le marché obligataire danois sont intéressantes.

Le Danemark, un oiseau rare parmi les marchés obligataires européens
Pour comprendre la spécificité du marché obligataire danois, il faut comprendre le support d’investissement qui représente plus des deux tiers de la valeur totale du marché : les obligations hypothécaires. Les origines du système hypothécaire danois remontent à un évènement désastreux survenu il y plus de 200 ans.

Le grand incendie de Copenhague
En 1795, un incendie a ravagé le centre de Copenhague, détruisant plus d’un quart des maisons de la ville en 24 heures seulement. Le gouvernement de l’époque s’est retrouvé dans l’incapacité d’assumer les coûts des travaux massifs de reconstruction. Ainsi en 1797 a été créée la Kreditkassen for Husejere i Kjøbenhavn (l’association de crédit des propriétaires de Copenha-gue), le premier établissement de crédit hypothécaire danois.

L’idée de base était qu’en mettant en commun leurs besoins en crédits hypothécaires, les emprunteurs pourraient obtenir, de la part des prêteurs, de meilleures conditions que celles qui leur auraient été consenties en cas de négociation individuelle de leurs prêts. Le concept s’est révélé si judicieux que le gouvernement l’a transcrit dans une loi et c’est depuis la principale méthode de financement d’achat des logements au Danemark

Le Danemark peut maintenant se targuer d’avoir l’un des marchés hypothécaires les plus importants du monde, les mieux gérés et les plus robustes, évalué à plus de 180 milliards d’euros. Moody’s l’a qualifié de marché hypothécaire le plus sûr au monde, les trois principaux émetteurs obligataires étant notés AAA. Malgré les guerres mondiales et les troubles politico-économiques, il n’y a jamais eu de défaillance en plus de 200 ans de transactions sur les obligations hypothécaires. Par conséquent, les obligations hypothécaires danoises sont considérées comme l’une des options d’investissement les plus sûres. Elles sont également assorties de caractéristiques exceptionnelles permettant aux investisseurs de profiter d’une bonne performance associée à un niveau élevé de sécurité du capital.

A propos des obligations hypothécaires danoises
Au Danemark, une hypothèque ne peut être utilisée que pour financer 80 % de l’achat d’un logement ou 60 % de l’achat de locaux commerciaux. La conception des hypothèques danoises les rend très attrayantes tant pour le preneur d’hypothèque (emprunteur) que pour les investisseurs obligataires dans les titres adossés aux hypothèques créés par le marché. Les investisseurs principaux sont généralement des fonds de pension, des gérants de fonds communs de placement et des assureurs.

Avantages pour l’emprunteur
Le prêt de l’emprunteur est protégé par une combinaison de taux d’intérêt fixes et d’option de remboursement du prêt avant l’échéance (au pair, frais d’administration en sus). Il s’agit du « remboursement anticipé ». Ainsi, si les taux d’intérêt augmentent une fois le logement acheté, les remboursements ne sont pas affectés grâce au taux d’intérêt fixe. Si les taux baissent, l’emprunteur a le droit de rembourser par anticipation l’ancien prêt et de contracter une nouvelle hypothèque à un taux inférieur.

Avantages pour l’investisseur
Les hypothèques danoises sont financées par des établissements de crédit qui émettent des tranches d’obligations assorties de coupons fixes et de durations longues. Les titres adossés à des hypothèques sont standardisés au sein de grands pools qui les rendent très liquides. Ces obligations adhèrent au « principe d’adossement » c’est-à-dire que l’échéance et les flux de trésorerie des obligations doivent correspondre parfaitement à ceux des prêts sous-jacents.

Près de la moitié des obligations hypothécaires danoises sont remboursables par anticipation, ce qui donne aux débiteurs l’occasion de rembourser par anticipation leurs prêts au pair. Historiquement et pour les mêmes qualités de crédit, les obligations remboursables par anticipation ont toujours dégagé un meilleur rendement que celles non remboursables par anticipation(voir graphique). En effet, elles comportent une prime qui compense le risque de remboursement par anticipation. Cependant, les obligations remboursables par anticipation nécessitent une surveillance permanente pour suivre la probabilité des remboursements anticipés.

Conclusion
A maturité équivalente, les obligations hypothécaires danoises présentent un rendement supérieur aux obligations d’Etat danoises, françaises ou encore allemandes. Pour Sparinvest, le marché obligataire danois, avec son système si distinct des autres marchés obligataires, assure un canal de diversification du risque. Recherchant une performance sur le long terme, le fonds Sparinvest Long Danish Bonds ( Code ISIN : LU0274988251 ), créé en 2001, concentre ainsi ses investissements dans trois types d’obligations danoises : les obligations hypothécaires, les obligations d’Etat et les obligations hypothécaires convertibles.

Existe-t-il encore des investissements « refuge » ? La réponse est donc positive mais, pour le trouver, les investisseurs doivent s’orienter vers le Nord.

Next Finance , Avril 2010

Lire aussi

Février 2010

Stratégie Obligations Hypothécaires danoises : une solution originale pour plus de rendement ?

Selon l’équipe de Nordea Invetsment Funds, les obligations hypothécaires danoises présentent un profil attractif, pour les investisseurs souhaitant se diversifier sur des obligations de grande qualité, tout en bénéficiant d’un rendement (...)

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Note ETF et risques associés : l’AMF apporte un éclairage sur le marché français des fonds indiciels cotés

Selon l’étude de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), les mécanismes de coupe-circuits en vigueur sur Euronext Paris permettent de contenir le risque d’écartement important entre le prix négocié de l’ETF et la valeur liquidative instantanée du panier (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés