AVIVA Advertisement AVIVA
›  News 

Les investisseurs privilégient désormais l’Allemagne au Royaume-Uni

33% des investisseurs interrogés par BrickVest pour son baromètre trimestriel [1] privilégient l’Allemagne pour leurs investissements dans l’immobilier commercial. La France se classe quatrième avec 15 % des investissements, derrière le Royaume-Uni (27%), et les USA (17%).

L’indice moyen d’appétit [2] au risque en matière d’immobilier commercial continue sa progression et passe de 48 à 52 points par rapport au 3e trimestre 2016.
L’indice d’appétit au risque des investisseurs français chute lourdement de 62 à 45 sur un an

L’Allemagne privilégiée par les investisseurs internationaux

Un investisseur sur trois (33%) déclare que l’Allemagne est sa région d’investissement privilégiée pour l’immobilier commercial, selon le dernier baromètre de l’investissement immobilier commercial publié par BrickVest.

Il s’agit de la première fois depuis la création de BrickVest (2015) que le Royaume-Uni n’est plus le premier choix des investisseurs interrogés, passant sur 12 mois de 33% à 31% lors du dernier baromètre, et de 32% à 27% sur le trimestre écoulé.

Le baromètre BrickVest révèle également que cette défiance est partagée par l’ensemble des investisseurs, qu’ils soient anglais, allemands, français, et américains. 45% des britanniques, 21% des américains, 19% des français et 18% des allemands citent le Royaume-Uni pour leurs investissements dans l’immobilier commercial, ce qui représente une baisse généralisée par rapport à 2016. Ils étaient respectivement 46%, 26%, 28%, et 21%.

Presque un cinquième des investisseurs citent les Etats-Unis (17%), en très légère hausse sur 12 mois, tandis que la France recueille le même nombre de votes que l’an passé (15%).

Un appétit pour le risque croissant...

BrickVest calcule chaque trimestre un indice d’appétit au risque immobilier. Sur l’ensemble des répondants, cet indice a progressé de 48 à 52 points depuis octobre 2016, traduisant un intérêt plus marqué pour des produits de croissance.

Cet appétit est particulièrement marqué en Allemagne, où l’indice atteint un record historique à 62 points, contre 50 au troisième trimestre 2016, et aux USA, où l’indice passe de 47 à 54. L’indice reste stable au Royaume-Uni, passant de 46 à 47 points en un an.

… sauf en France

A l’inverse, et dans un contexte où les réformes et mesures économiques se multiplient depuis la rentrée 2017, l’indice des investisseurs français a considérablement diminué de 62 à 45 points, les investisseurs privilégiant désormais davantage de produits de rendement. Cette classe d’actifs est d’ailleurs en forte progression en France, puisqu’elle est citée dans 37% des recherches contre 24% en 2016.

Une fois de plus, les investisseurs français de BrickVest sont les plus diversifiés en matière de zone géographique. Alors que 45% des Anglais, 61% des Allemands et 40% des Américains privilégient leur marché national, les Français ne sont « que » 33% à investir à l’intérieur de leurs frontières. Leurs autres choix se portent sur l’Allemagne (24%), puis les Etats-Unis (22%) et le Royaume-Uni (19%).

Emmanuel Lumineau, PDG de BrickVest, commente : “Notre dernier baromètre révèle que l’Allemagne a doublé le Royaume-Uni comme destination préférée de placement de nos investisseurs internationaux. Leur appétit au risque immobilier continue de progresser tandis qu’en même temps le marché de l’immobilier commercial offre des opportunités intéressantes en particulier sur le segment de la dette, qui offre des rendements intéressants tout en maintenant une exposition au marché immobilier. ”

Next Finance , 13 novembre

Notes

[1] Sondage mené auprès de 3 000 investisseurs internationaux professionnels de l’immobilier et membres de BrickVest, sur une base trimestrielle.

[2] L’indicateur de l’appétit de risque est calculé sur une échelle allant de 0 (Appétit pour le risque faible – produit à revenus stables) à 100 (Appétit pour le risque fort – produits de croissance)

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News La Société ontarienne de financement de la croissance recherche des gérants de fonds

Afin de soutenir la création du Fonds d’actions pour le secteur des technologies propres (Ontario), la Société ontarienne de financement de la croissance (SOFC) a publié une demande de déclarations d’intérêt pour trouver des gérants de (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés