AVIVA Advertisement AVIVA

Les gérants actifs les plus performants en 2016 ont misé sur le facteur « value », selon l’étude annuelle de Lyxor sur la performance des fonds actifs

Lyxor Asset Management présente les résultats de son étude annuelle comparant la performance de fonds actifs domiciliés en Europe à celle de leurs indices de référence.

Cette étude, menée depuis plus de 4 ans par la recherche Lyxor ETF, est unique par son ampleur. Elle analyse la performance de 3871 fonds actifs domiciliés en Europe, représentant 1300 milliards d’euros d’actifs sous gestion, par rapport à leurs benchmarks sur une période de 10 ans.

  • 28% des fonds actifs en Europe ont surperformé leurs benchmarks, en baisse par rapport à 2015 ;
  • Le contexte politisé des marchés complexifie la génération de performance des gérants actifs ;
  • 13% des fonds de gestion active surperforment les indices Smart Beta ;
  • Lyxor a mis au point un modèle quantitatif de suivi de tendances de marché permettant de sélectionner les bons facteurs pour optimiser la construction de portefeuille.

Cette nouvelle édition de l’étude, qui couvre l’année 2016, révèle que 28% des fonds actifs en Europe ont surperformé leurs indices de référence traditionnels, soit une nette baisse par rapport à 2015 où 47% des gérants actifs étudiés avaient battu leurs benchmarks.

Les gérants actifs ayant réussi à dépasser leur benchmark sont ceux qui ont surpondéré dans leur allocation le facteur de risque « value » (faible valorisation) au détriment des facteurs low beta, qualité et momentum, à l’origine de la performance en 2015.

La moindre performance des gérants actifs par rapport à leurs indices de référence traditionnels en 2016 comparée à l’année précédente s’explique notamment par un contexte de marché dépourvu de tendances marquées, dominé par de fréquentes rotations stylistiques d’un facteur vers un autre, et dans lequel les facteurs de manière générale ont été peu saillants.

L’étude de Lyxor souligne ainsi l’importance pour les investisseurs de disposer d’un outil d’analyse leur permettant de capturer de manière fine et quel que soit le contexte de marché les évolutions des facteurs de risque, dont le caractère essentiel dans la génération de performance est également confirmé. « Dans l’environnement de marché actuel plus influencé par la politique que par l’économie, il a été difficile pour les gérants actifs de générer de la performance et de capter les ruptures de tendance de l’année 2016 », commente Marlene Hassine, responsable de la recherche ETF chez Lyxor. Elle ajoute : « Ces incertitudes politiques encore très présentes ence début d’année, notamment en Europe, vont certainement rendre encore difficile la tache des gérants en 2017 ».

Un autre aspect de l’étude a consisté à comparer la performance des fonds de gestion active en Europe avec les indices de Smart Beta, construits sur des règles ne reposant pas sur la capitalisation boursière. Dans ce cas, seuls 13% d’entre eux ont battu l’indice Smart Beta. Ces conclusions positionnent le Smart Beta comme un pilier indispensable du portefeuille des investisseurs.

Afin d’aider les investisseurs à optimiser leur construction de portefeuille, la Recherche de Lyxor a mis au point un modèle quantitatif de suivi de tendances de marché permettant de construire une allocation dynamique de facteurs. Le processus de sélection de fonds de Lyxor intègre ce modèle dans l’analyse de la pondération factorielle des fonds permettant de proposer un portefeuille optimisé.

Nicolas Moussavi, responsable de la recherche OPCVM, commente : « Cet outil permet de mettre rapidement en évidence le positionnement d’un fonds et de le classifier en fonction de ses biais de style. Il fournit une première grille de lecture pertinente dans la compréhension du style et de la philosophie de gestion d’un fonds, permettant ensuite d’approfondir avec le gérant certains aspects relevés lors de cette première phase d’analyse. L’approche factorielle s’avère ainsi être très complémentaire d’une approche qualitative plus traditionnelle. Elle nous permet aujourd’hui d’avoir une qualité d’analyse et un degré de compréhension des fonds de plus en plus élevés. L’équipe de sélection de fonds de Lyxor qui, avec 25 analystes, est l’une des plus importantes en Europe, joue ainsi un rôle clé dans le modèle d’architecte-gérant développé par Lyxor. Elle sélectionne pour ses clients les fonds les plus en adéquation avec leurs besoins et conseille nos gérants partenaires sur leur allocation factorielle ».

Next Finance , 17 mai

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés