›  News 

Les fonds CTA portés par leurs importantes positions longues sur les actions

Les hedge funds ont surfé sur la vague d’optimisme observée du côté des investisseurs, les CTA enregistrant ainsi une surperformance (+3,2%). Les fonds Special Situations ont également généré de bons résultats (+2,7%), a contrario des gérants obligataires.

L’indice Lyxor Hedge Fund s’est inscrit en hausse en février (+1%), 8 des 10 indices Lyxor clôturant en territoire positif. Les fonds CTA ont surperformé, à la faveur de leur important positionnement long sur les actions. Les stratégies Event Driven ont eu le vent en poupe, l’activité de fusions-acquisitions ne décélérant pas aux Etats-Unis. Les gérants obligataires sont en revanche restés à la traîne

Les marchés mondiaux ont dressé un portrait positif en février, soutenus par la volonté de Donald Trump de mettre en place une politique fiscale « phénoménale » et confortés par des données économiques positives et une pression inflationniste dans les principales régions. Les actifs risqués se sont inscrits en hausse dans le monde entier, avec une surperformance des actions américaines et du crédit à haut rendement. Les grandes banques centrales ne se sont quant à elles pas départies de leur politique accommodante. L’écart de taux entre les bons du Trésor américain à 10 ans et les Bunds allemands de même échéance s’est considérablement creusé, menant à une appréciation du dollar américain par rapport à l’euro, tandis que l’or repartait à la hausse.

Les hedge funds ont surfé sur la vague d’optimisme observée du côté des investisseurs, les CTA enregistrant ainsi une surperformance (+3,2%). Les fonds Special Situations ont également généré de bons résultats (+2,7%), a contrario des gérants obligataires.

Les cieux se sont avérés favorables pour les CTA, sous l’effet du redressement des actifs risqués et des matières premières. Les modèles à long et à court termes ont tous deux généré de solides résultats grâce à leur importante position longue sur les actions mondiales. Au cours du mois, les fonds CTA ont raccroché le train du rebond des marchés émergents, au travers des actions asiatiques ex-Japon et aux devises émergentes. Les modèles à court terme ont prospéré après la restructuration de leurs portefeuilles, et plus particulièrement grâce à leurs positions longues sur les obligations européennes. Les CTA ont globalement clôturé le mois plus diversifiés, avec des positions dans les actions, les obligations et les matières premières, et un biais en faveur de l’Europe (exposition longue aux actions et obligations et courte à l’EUR par rapport à l’USD).

Les fonds Special Situations ont surperformé au sein de l’Event Driven. Ils ont notamment pu compter sur le soutien de leurs investissements dans la consommation (cyclique et non cyclique) et les matériaux de base.

Les positions sur Bristol Myers et J&J se sont avérées porteuses. Les fonds Merger Arbitrage se sont également bien comportés à la faveur d’une activité de fusions et acquisitions intense aux Etats-Unis. Selon Dealogic, les volumes de fusions-acquisitions ont progressé de 6% depuis le début de l’année aux Etats-Unis (données au 3 mars), tirés par les secteurs du pétrole et du gaz et de la santé. L’une des plus importantes transactions proposées jusqu’à présent est l’acquisition pour 31 milliards de dollars d’Actelion par Johnson & Johnson, qui se classe au premier rang dans les portefeuilles Merger Arbitrage. Globalement, la réforme fiscale aux Etats-Unis devrait se traduire par une accélération de l’activité des entreprises, qui soutiendrait la stratégie Event Driven.

Les gérants L/S Equity ont publié des résultats solides, les marchés actions poursuivant leur tendance haussière. Les gérants Variable Bias ont pour la plupart surperformé. Ils sont parvenus à ajuster rapidement leurs positions dans un contexte de hausse des marchés actions.

En Europe, malgré les incertitudes liées à l’agenda politique, les gérants ont renforcé leur exposition nette, sur fond d’embellie au niveau des statistiques économiques. Ils ont maintenu un biais en faveur des secteurs cycliques, la plus grande partie de leurs expositions concernant la finance et les matériaux de base. A l’inverse, les fonds axés sur les Etats-Unis ont étoffé leurs positions sur les secteurs défensifs. Les investissements dans le secteur de la santé ont été les plus rémunérateurs aux Etats-Unis. Les fonds asiatiques sont pour leur part restés en retrait, pénalisés par leurs positions courtes, plus particulièrement sur les secteurs défensifs.

« Les CTA ont enregistré de beaux résultats ces derniers temps, soutenus par le rebond des actions et des matières premières. Quoi qu’il en soit, la stratégie est de plus en plus vulnérable aux renversements de tendance ; il est en effet fort peu probable que les cours des actions continuent de grimper à leur rythme actuel à court terme. En parallèle, les stratégies Event Driven, qui ont surperformé en cumul annuel, semblent être en mesure de poursuivre leur tendance haussière sur fond d’activité frénétique des fusions-acquisitions et de restructuration des entreprises aux EtatsUnis.  » Philippe Ferreira, stratégiste senior multi-actifs, Lyxor Management.

Lyxor Research , 16 mars

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News La Société ontarienne de financement de la croissance recherche des gérants de fonds

Afin de soutenir la création du Fonds d’actions pour le secteur des technologies propres (Ontario), la Société ontarienne de financement de la croissance (SOFC) a publié une demande de déclarations d’intérêt pour trouver des gérants de (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés