›  Note 

Les effets « value » et « momentum » sont-ils dus aux flux financiers ?

Dans cette étude, les auteurs avancent que les effets « value » et « momentum » pourraient être dus aux flux financiers. Ils proposent un modèle dans lequel les flux entre les fonds d’investissement sont déclenchés par des changements dans l’efficacité des gérants...

Dans cette étude, les auteurs avancent que les effets « value » et « momentum » pourraient être dus aux flux financiers. Ils proposent un modèle dans lequel les flux entre les fonds d’investissement sont déclenchés par des changements dans l’efficacité des gérants, constatés directement par les investisseurs ou déduits des performances passées.

Selon eux, le momentum survient si les flux financiers montrent une certaine inertie et parce que les prix rationnels ne reflètent pas fidèlement les flux futurs. Un effet « value » (d’inversion) survient parce que les flux contribuent à éloigner les prix des valeurs fondamentales.

En plus des effets « value » et « momentum », le modèle prédit également les effets de co-évolution, de « lead-lag » et d’amplification, qui sont plus importants pour les actifs à risques spécifiques élevés.

Nous apprécions cette étude car elle permet de rationaliser l’existence des effets « value » et « momentum », qui sont généralement attribués au comportement « irrationnel » des investisseurs.

David Blitz , Novembre 2016

Voir en ligne : An Institutional Theory of Momentum and Reversal

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Note ETF et risques associés : l’AMF apporte un éclairage sur le marché français des fonds indiciels cotés

Selon l’étude de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), les mécanismes de coupe-circuits en vigueur sur Euronext Paris permettent de contenir le risque d’écartement important entre le prix négocié de l’ETF et la valeur liquidative instantanée du panier (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés