AVIVA Advertisement AVIVA
›  News 

Le lancement par Eurex d’un nouveau produit financier sur la dette française ne requiert pas l’autorisation de Bercy

A la suite de plusieurs déclarations qu’il juge trompeuses et inexactes, François Baroin, Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, apporte des éléments de clarification sur la récente initiative d’une plateforme boursière de créer un nouveau contrat dérivé « future » sur les obligations assimilables du Trésor (OAT)...

Il précise qu’il existe déjà des contrats à terme sur les titres souverains d’autres grands pays émetteurs (Allemagne, Royaume-Uni, Etats-Unis, Italie).

François Baroin rappelle que la décision par un opérateur privé étranger de lancer un contrat dérivé sur la dette française ne requiert pas d’autorisation préalable par une autorité de régulation française ou européenne. L’Agence France Trésor, placée sous son autorité, ne dispose donc d’aucun pouvoir d’autorisation ou d’interdiction concernant l’initiative d’une plateforme boursière privée de lancer un nouveau produit financier.

François Baroin rappelle également que l’Autorité des marchés financiers, en tant qu’autorité compétente pour lutter contre les manipulations et abus de marché sur les titres français ou de sous-jacent français, aura accès aux données relatives aux transactions concernant ces nouveaux produits et veillera au strict respect de la réglementation.

Next Finance , Avril 2012

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News La Société ontarienne de financement de la croissance recherche des gérants de fonds

Afin de soutenir la création du Fonds d’actions pour le secteur des technologies propres (Ontario), la Société ontarienne de financement de la croissance (SOFC) a publié une demande de déclarations d’intérêt pour trouver des gérants de (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés