AVIVA Advertisement AVIVA
›  News 

Le future sur le Bund à 10 ans atteint un nouveau record à 136.26

L’aversion aux risques et les mouvements de réallocation ont poussé les taux à 10 ans allemands vers leurs plus bas historiques à 2.028% en séance. Les futures de taux courts suisses implicitent des taux à 3 mois négatifs…

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Les marchés ont capitulé hier suite à plusieurs coups de semonces successifs. En matinée, un rapport publié ce jeudi par Morgan Stanley abaisse les prévisions de croissance de l’économie mondiale pour les années 2011 et 2012 avec une révision plus forte pour les pays développés. Dans sa note, la banque d’investissement américaine prévoit désormais une croissance du produit intérieur brut mondial (PIB) de 3,9% en 2011, contre 4,2% auparavant, et de 3,8% en 2012, au lieu de 4,5%. Selon elle, le PIB des pays développés ne devrait croître en moyenne que de 1,5% en 2011 et en 2012 (contre respectivement 1,9% et 2,4% prévus auparavant). La révision à la baisse était de plus grande ampleur pour la croissance européenne en 2012. S’ils estiment que les pays développés flirtent avec la récession, ils en écartent le scénario.
« Dans ce contexte, nous n’attendons plus de hausse des taux de la BCE mais plutôt une baisse des taux l’année prochaine - nous abaissons notre prévision sur le taux refi à 1% fin 2012 contre 2% précédemment (NDLR :Le taux refi de la BCE est actuellement à 1,5%.) », écrivent les économistes de Morgan Stanley.
« Alors que l’anxiété sur la croissance gagne, nous nous attendons à ce que le rendement du Bund 10 ans tombe à 2% », ajoutent les économistes de Morgan Stanley, en préconisant de rester prudent sur les actions et de sous-pondérer les valeurs cycliques.

Il n’en fallait pas plus pour faire dévisser les marchés. Les statistiques américaines et notamment l’indice Phil Fed (indicateur de l’activité économique de la région de Philadelphie), ressorti à -30.7 alors qu’il était attendu à +3.7 n’ont fait qu’accélérer la tendance à la baisse, le CAC40 clôturant finalement à 3 076, soit une baisse de 5.48%. Le DAX perdait lui 5.82% à 5 602 et l’Eurostoxx 4.32% à 2 161.

Ces ventes massives ont provoqué une réallocation massive vers les actifs jugés les moins risqués et notamment le Bund, qui a effectué un violent rallye atteignant pour la première fois de son histoire 136 (NDLR : il a touché 136.26 correspondant à un taux à 10 ans de 2.028%). Les taux à 10 ans américains sont passés pour la première fois en dessous de 2% en séance pour la première fois depuis 1950 et les taux à 10 ans français sont tombés à 2.70%. Le V2X, qui mesure de la volatilité sur l’Eurostoxx, a progressé de 34.6% passant de 35% à 47%.

Le franc suisse, servant également de valeur refuge, a stoppé sa hausse suite aux mesures du gouvernement suisse le jugeant surévalué. La ministre des finances, Eveline Widmer-Schlumpf a annoncé deux milliards de francs (1,75 milliard d’euros) de mesures de soutien aux secteurs de l’économie où la situation est jugée « assez critique » en raison de cette évolution monétaire et a indiqué qu’elle voulait mettre en place des contrôles de capitaux. Depuis le début de l’année, l’Euro a perdu plus de 8% par rapport à la devise helvétique et le dollar plus de 15%.

Sur les 8 premiers contrats, les futures de taux courts à 3 mois suisses implicitent depuis une semaine, des taux négatifs pour la première fois de leur l’histoire. Le future SEP11 clôturait à 100.34, le future DEC11 à 100.57 ainsi que le future MAR12. Le future JUN12, SEP12, DEC12, MAR13 et JUN13 clôturaient respectivement à 100.48, 100.38, 100.27, 100.18 et 100.08.

Next Finance , Août 2011

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Lire aussi

Août 2011

News Le rendement réel du Bund est négatif pour la première fois depuis 1957

La crise de la dette en zone euro a provoqué une demande massive des futures sur obligations allemandes à 10 ans au point où ces titres offrent aujourd’hui un rendement réel négatif de -0,10%...

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News La Société ontarienne de financement de la croissance recherche des gérants de fonds

Afin de soutenir la création du Fonds d’actions pour le secteur des technologies propres (Ontario), la Société ontarienne de financement de la croissance (SOFC) a publié une demande de déclarations d’intérêt pour trouver des gérants de (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés