AVIVA Advertisement AVIVA
›  News 

Le fonds de George Soros a réalisé sa pire année depuis 2002 !

Selon Institutional Investor Le fonds Quantum Endowment de George Soros a réalisé sa pire performance depuis neuf ans. Le fonds qui gère près de 28 milliards de dollars a obtenu un maigre rendement de 2,63 pour cent en 2010...

Article aussi disponible en : English EN | français FR

C’est sa performance la plus faible depuis la perte de 1,72% en 2002 !

Lors de ses récentes interviews sur Bloomberg et CNBC, l’américano-hongrois de 80 ans a pris soin de prendre ses distances avec les résultats de l’an dernier, en soulignant qu’il était maintenant à la retraite. C’est Keith Anderson, co-fondateur de BlackRock qui est depuis 3 ans le directeur des investissements.

Les stratégies qui ont affaibli la performance du fonds l’an dernier ne sont pas claires.

Pour autant, l’exposition du portefeuille aurait reflété le scepticisme apparent de George Soros sur le rallye du marché et sur la reprise économique. En Juin dernier, il prédisait une récession en Europe en 2011 découlant de la crise de la zone euro.

Le fonds a commencé l’année 2010 avec environ 8,8 milliards de dollars en actions américaines et a réduit cette position à 5,1 milliards de dollars à la fin du deuxième trimestre.

Ces pertes ont néanmoins été compensées par des positions « long gold ». Le plus gros actif du Quantum Endowment fund était un ETF indexé sur l’or. A la fin du troisième trimestre, parmi les 4 actifs les plus importants du fonds figuraient deux sociétés aurifères : Gold Kimross et Allied Nevada Gold et les plus grosses actions en portefeuille non liées à l’or incluaient Massey Energy et Yahoo.

Début Octobre 2010, cinq actions représentaient chacune plus de 5% du portefeuille. Il s’agit de Verigy, Interoil, Platinum Group,The Female Health Corp, Plains Exploration et Production.

La semaine dernière, George Soros a déclaré à Bloomberg que l’économie américaine connaîtrait une reprise temporaire mais que le déficit représentait une très grave menace pour la croissance future. « Une fois que l’économie se redressera un peu, les taux d’intérêt augmenteront et étoufferont la reprise », a-t-il averti.

Next Finance , Février 2011

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News La Société ontarienne de financement de la croissance recherche des gérants de fonds

Afin de soutenir la création du Fonds d’actions pour le secteur des technologies propres (Ontario), la Société ontarienne de financement de la croissance (SOFC) a publié une demande de déclarations d’intérêt pour trouver des gérants de (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés