›  News 

Le FRR a réalisé une performance de + 8,75% en 2014

Le ratio de financement mesurant la capacité du FRR à servir son passif (actif net / valeur du passif) s’élève dorénavant à 149% et correspond à un surplus après paiement du passif de 12,2 milliards d’euros au 31 décembre 2014.

En 2014, le FRR a affiché des performances très satisfaisantes et confirmé la robustesse de son modèle de gestion

Au 31 décembre 2014, l’actif net du FRR s’établissait à 37,2 Md€, en hausse de 900 millions d’euros par rapport au montant atteint au 31 décembre 2013. Dans la mesure où, comme chaque année, le FRR a versé 2,1 milliards d’euros à la CADES, ses placements financiers lui ont rapporté 3 milliards d’euros nets en 2014, soit une progression annuelle de 8,75%.

Depuis la réforme des retraites de 2010, le FRR, qui détenait un actif de 37 milliards d’euros au 1er janvier 2011, a versé 8,4 milliards d’euros à la CADES et réalisé des gains financiers nets de 8,6 milliards d’euros qui lui ont donc permis de stabiliser l’encours de son portefeuille.

En 2014, la performance de l’actif total du Fonds de Réserve pour les Retraites résulte de la conjonction de deux facteurs :
- la bonne performance des classes d’actifs de la poche de performance (+ 9,8%) pour la troisième année consécutive.
- la performance des actifs de la poche de couverture (+8,2%) : cette situation, conséquence d’une nouvelle chute des taux d’intérêt, n’était pas attendue après les fortes baisses des taux et la hausse corrélative de la valeur de marché des obligations constatées en 2011 et 2012 (+4,5% en 2011, +10,1% en 2012 et +0,1% seulement en 2013 en raison de la remontée des taux cette année-là).

Depuis le 1er janvier 2011 et la fixation de son passif (versements annuels de 2,1 milliards d’euros à la CADES), la performance annualisée du FRR s’élève ainsi à 6,1%.

Le ratio de financement mesurant la capacité du FRR à servir son passif (actif net / valeur du passif) s’élève à 149% et correspond à un surplus après paiement du passif de 12,2 milliards d’euros au 31 décembre 2014.

Le FRR a poursuivi son engagement très fort au service du financement de l’économie française . En 2014 le FRR a poursuivi son engagement très fort au service de l’économie. Après les 500 millions d’euros investis début 2013 en actions de moyennes et grandes capitalisations françaises, il a investi 300 millions d’euros en actions de petites et moyennes capitalisations françaises et a souscrit pour 120 millions d’euros supplémentaires à des fonds de prêt à l’économie, portant le total de ses engagements à 300 millions d’euros. Compte-tenu de ces nouveaux investissements, le FRR détenait, au 31 décembre 2014, plus de 2,2 milliards d’euros d’actions françaises, plus d’1,3 milliard d’euros d’obligations d’entreprises françaises de toutes tailles et 170 millions d’euros de capital investissement et de financement d’infrastructures auxquels s’ajoutaient ses 300 millions d’euros d’engagements dans les fonds de financement de l’économie.

Le FRR a aussi grandement contribué aux efforts pour progresser vers une économie sobre en carbone.

Le FRR a joué un rôle majeur dans le développement d’une nouvelle génération d’indices à faible intensité en carbone et y a investi plus d’un milliard d’euros. Il a également signé le Pacte de Montréal, s’engageant par-là à effectuer régulièrement le bilan de l’empreinte carbone de son portefeuille d’actions et s’est placé à l’avant-garde de la Coalition pour la décarbonisation des portefeuilles des investisseurs de long terme. Le FRR va poursuivre ses efforts dans ce sens et contribuera ainsi au succès de la conférence COP 21 de décembre 2015 à Paris.

Le FRR continuera à faire preuve de la plus grande transparence tant en ce qui concerne ses résultats et performances que la composition de son portefeuille et ses efforts pour promouvoir une économie plus sobre en carbone.

Next Finance , Février 2015

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News L’Ircantec s’engage à contribuer à l’initiative Climate Action 100+

En 2015, l’Ircantec s’associait aux 400 investisseurs représentant près de 24 trillions de dollars sous gestion et signait la déclaration des investisseurs sur le changement climatique.

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés