L’indice GX Private Equity de State Street indique un net recul des transactions de capital-risque en 2016

Malgré le ralentissement de l’activité, les rendements de private equity continuent d’augmenter. Au troisième trimestre 2016, l’indice a enregistré une performance globale de 3,8 %, chaque stratégie – Buyout, Private Debt et capital-risque – ayant enregistré des performances positives...

State Street Corporation a publié les résultats du GX Private Equity IndexSM (PEI), qui propose une analyse comparative de la performance des investissements en private equity sur un ensemble complet de données, remontant pour certaines à 1980.

Au troisième trimestre 2016, l’indice a enregistré une performance globale de 3,8 %, chaque stratégie – Buyout, Private Debt et capital-risque – ayant enregistré des performances positives.

« Après les niveaux records de sorties atteints en 2014 et 2015, les sociétés de private equity se mettent prudemment à placer leur argent » commente Will Kinlaw, senior managing director, responsable mondial de State Street Associates®, une division de State Street Global ExchangeSM. « Bien que le second semestre 2016 ait enregistré l’un des niveaux d’activité les plus faibles en termes de transactions de private equity, les performances positives et significatives relevées dans chacune des trois catégories demeurent encourageantes ».

S’appuyant sur des données provenant directement de sociétés en commandite, l’indice représentait, au 30 septembre 2016, plus de 2 500 milliards de dollars d’investissements en private equity et plus de 2 600 sociétés de private equity.

Principaux autres résultats de l’indice au troisième trimestre 2016 :

  • Malgré le ralentissement de l’activité, la performance du capital-risque a repris à la hausse après deux trimestres de rendements modestes, enregistrant une performance positive de 3,72 % (contre 0,28 % au second trimestre). La stratégie Buyout et les fonds de Private Debt ont respectivement affiché des gains de 3,86 % (contre 3,41 % au second trimestre) et de 3,59 % (contre 2,61 % au second trimestre).
  • Des trois principales stratégies, la stratégie Buyout affiche la plus forte performance sur un an, avec une hausse de 10,38 % à fin septembre 2016, tandis que les stratégies capital-risque et Private Debt enregistrent respectivement des gains de 4,72 % et 6,13 % sur cette même période.
  • Bien que le calme ait encore régné au troisième trimestre sur le marché mondial des introductions en bourse, nous avons observé un rebond de l’activité sur les transactions de private equity vers la fin de l’année 2016, avec des retraits de capitaux et un ratio de distribution de fonds en forte hausse sur une base mensuelle.
  • Les fonds de private equity orientés vers l’Europe ont enregistré une forte performance trimestrielle, avec un rendement libellé en dollars de 4,08 % par rapport à 0,67 % au trimestre précédent. Les performances annuelles ont aussi augmenté, terminant à 10,82 % fin septembre contre 7,27 % au trimestre précédent.

« En raison de la volatilité du marché engendrée par les événements géopolitiques de 2016, les investisseurs se gardent de prendre des décisions audacieuses en matière de placements » ajoute Anthony Catino, Managing Director, Alternative Investment Solutions chez State Street. « Nous anticipons une reprise de l’activité des investisseurs une fois que la stabilité sera revenue. »

Next Finance , 24 février

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés