L’indice GX Private Equity de State Street termine en hausse au 2nd trimestre 2016, malgré une croissance économique moins forte et les bouleversements politiques

State Street Corporation a publié les résultats du GX Private Equity IndexSM (PEI), qui permet une analyse comparative de la performance des investissements en private equity sur un ensemble complet de données remontant à 1980.

Au second trimestre 2016, l’indice a enregistré une performance globale de 2,7 %, chaque stratégie – Buyout, Private Debt et capital-risque – ayant enregistré des performances positives.

« Les huit derniers trimestres ont été difficiles pour tous les fonds de private equity. La performance glissante est en baisse depuis le deuxième trimestre 2014, passant d’un taux de près de 30 % à moins de dix, principalement en raison du ralentissement continu de la croissance, de l’incertitude politique et économique, et d’un piètre niveau d’introductions en bourse » commente Will Kinlaw, senior managing director, responsable mondial de State Street Associates®, un groupe de State Street Global ExchangeSM. « Toutefois, nous observons des gains récents dans les fonds buyout, que l’on peut en grande partie attribuer à la forte performance enregistrée par les fonds axés sur l’énergie ».

S’appuyant sur des données provenant directement de sociétés en commandite, l’indice représentait, au 30 juin 2016, plus de 2 400 milliards de dollars d’investissements en private equity et plus de 2 600 sociétés de private equity.

Principaux autres résultats de l’indice au second trimestre 2016 :

  • Avec une amélioration continue sur les quatre derniers trimestres, la stratégie Buyout a enregistré une performance de 3,41 % (en hausse de 1,25 % par rapport au premier trimestre) tandis que les fonds de Private Debt ont affiché un gain de 2,61 % (soit 0,75 % de plus qu’au premier trimestre). La performance des fonds de capital-risque a, pour sa part, augmenté de 0,28 % (contre -1,49 % au premier trimestre).
  • Des trois principales stratégies, le capital-risque affiche une performance de 0,84 % sur un an se terminant fin juin 2016, tandis que les stratégies Buyout et Private Debt enregistrent respectivement des gains de 4,98 % et 1,77 % sur cette même période.
  • Les fonds axés sur l’Europe ont été confrontés à la récente volatilité du taux de change de l’Euro, avec une performance trimestrielle en repli, de 3,51 % au premier trimestre à 0,67 % au second trimestre 2016. Les performances annuelles ont également accusé le coup, passant de 14,95 % à la fin de mars 2016 à 7,27 % au 30 juin 2016.

« Au second trimestre, nous avons observé un mouvement vers les fonds basés en Europe de la part d’un grand nombre d’investisseurs cherchant à tirer parti du Brexit, la baisse de l’euro et de la livre sterling présentant des opportunités pour les investisseurs à la recherche de nouveaux placements dans la région » ajoute Anthony Catino, Managing Director, Alternative Investment Solutions chez State Street. « Il sera intéressant de voir comment la performance de ces fonds euro va évoluer d’ici la fin de 2016 »

Next Finance , Novembre 2016

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés