AVIVA Advertisement AVIVA
›  News 

L’euro de retour au-dessus des 1,20

Le développement le plus notable sur les marchés financiers durant cet été est sans doute la poursuite de l’appréciation de l’euro. La monnaie unique vient de dépasser les 1,20 USD alors qu’elle se négociait encore autour de 1,07 USD en mars 2017.

Après avoir évolué entre 1,05 et 1,15 USD pendant deux ans, l’euro est sorti de ce canal mi-juillet et se trouve maintenant à son niveau le plus élevé depuis fin 2014. L’absence de commentaires de la part de Mario Draghi sur la vigueur de l’euro dans son discours de Jackson Hole du 25 août a été perçue par les investisseurs comme un blanc-seing pour amener l’euro plus haut. En quatre jours, l’euro est passé de 1,18 à plus de 1,20 USD le 29 août.

L’analyse de Lazard Frères Gestion :

A long terme, l’euro devrait poursuivre son appréciation car la devise européenne reste en dessous de sa parité de pouvoir d’achat (autour de 1,30), alors que la zone euro voit sa conjoncture s’améliorer suffisamment pour laisser anticiper des hausses de taux, même si c’est à un horizon encore lointain, et qu’elle affiche un excédent courant toujours important.

A court terme, les parités de change peuvent évoluer sous l’influence d’autres facteurs comme le différentiel de politique monétaire. Les derniers mois ont vu les perspectives de mesures favorables à l’activité aux Etats-Unis se réduire et les prévisions de croissance sur la zone euro être fortement revues en hausse, ce qui a amené les investisseurs à acheter l’euro. Pourtant, le différentiel de taux d’intérêts ne justifie pas un mouvement de cette ampleur et on ne peut donc pas exclure un rebond du dollar dans les prochaines semaines, si l’inflation américaine poursuit sa remontée après le passage à vide du printemps, ce qui serait normal au vu de la tension du marché du travail.

Les conséquences pour l’économie européenne devraient être limitées car le redressement en cours est essentiellement domestique et la reprise synchronisée de la croissance mondiale devrait limiter les effets de change sur les exportations.

Lazard Frères Gestion , 31 août

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News La Société ontarienne de financement de la croissance recherche des gérants de fonds

Afin de soutenir la création du Fonds d’actions pour le secteur des technologies propres (Ontario), la Société ontarienne de financement de la croissance (SOFC) a publié une demande de déclarations d’intérêt pour trouver des gérants de (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés