AVIVA Advertisement AVIVA
›  Stories 

John Arnold : le gourou du gaz naturel

John Arnold est passé sous le feu des projecteurs en 2006 après la bataille féroce l’ayant opposé à Brian Hunter, trader star du fonds Amaranth Advisors, sur le marché du gaz naturel aux Etats Unis.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

En 2006, Brian Hunter, trader vedette du fonds Amaranth Advisors se lance dans une spéculation de haute voltige sur les prix à terme du gaz naturel. John Arnold, décide alors de prendre des positions inverses aux siennes pour le compte du fonds Centaurus Energy. Dans les deux cas, les montants engagés sont énormes. Il se murmure alors que le perdant de cette bataille pittoresque n’aura sans doute pas de seconde chance : le débouclement de ses positions, en cas de mauvais scénario, le condamnera certainement au vu de cette prise de risque démesurée.

En septembre 2006, le couperet tombe. Il va être fatal à Amaranth Advisors qui annonce alors une perte de 6 milliards de dollars et sa faillite par la même occasion.

De son côté, John Arnold exulte. Ses gains se compteraient en milliards de dollars de bénéfice.

Mais qui est John Arnold ?

John Arnold n’est pas un « amateur ». Bien que seulement âgé d’une trentaine d’année aujourd’hui, il s’est fait un nom lorsqu’il était trader sur le marché du gaz naturel chez Enron en y réalisant déjà plusieurs centaines de millions de dollars de profit.

Après la faillite d’Enron en 2002, ce texan élevé à Dallas, choisit de rester à Houston. Il y crée le hedge fund Centaurus Energy, spécialisé sur le marché du gaz naturel, avec comme seul capital de départ, ses premiers millions accumulés chez Enron.

Le succès est immédiatement au rendez-vous : le rendement actuariel du fonds Centaurus a toujours été supérieur à 50% en 7 ans d’existence. John Arnold continue d’appliquer avec succès sa méthode de trading relevée publiquement pendant l’épisode Amaranth : prendre peu de positions dans l’année mais miser très gros à chaque fois.

Avec plusieurs milliards d’encours sous gestion, le fonds Centaurus ne gère plus aujourd’hui que l’argent de John Arnold et de ses proches collaborateurs.

Fermement opposé aux contraintes de limite de marché imposé par la CFTC (Commodity Futures Trading Commission), John Arnold tente aujourd’hui de contourner ces limites réglementaires en investissant par exemple dans des compagnies d’exploration/production de gaz naturel ou bien encore en achetant directement des capacités de stockage physique.

Connaîtra-t-il autant de succès que dans le domaine du trading sur les marchés à terme ou OTC du gaz naturel ? Seul l’avenir nous le dira. En attendant, comme tout Américain devenu milliardaire - classé 91 sur la Forbes magazine’s 2009 list of The 400 Richest Americans avec une fortune estimée à 3.4 milliards de dollars-, il consacre une partie de son patrimoine, aidé par sa femme Laura, à des activités philantropiques.

RF , Janvier 2010

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Lire aussi

Mai 2007

Salaire & Bonus 2 milliards de dollars pour John Arnold, Trader chez Centaurus Energy

Comment John Arnold, Trader et propriétaire du fonds Centaurus Energy a-t-il pu empocher la bagatelle de 2 milliards de dollars en seulement une année ?

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Stories Lazard : Une incroyable saga familiale

Retour sur la fondation du mythe Lazard, l’une des banques historiques françaises les plus puissantes, qui aura remodelé le paysage mondial des affaires pendant près d’un siècle.

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés