AVIVA Advertisement AVIVA
›  Stories 

Démystifier le trading automatique

Pour la petite histoire, le trading algorithmique (ou automatique), a débuté aux États-Unis dans les années 80 avec l’informatisation des marchés financiers. La démocratisation du marché des changes depuis les années 2000 et l’avènement des nouvelles technologies a donné une nouvelle impulsion au secteur.

Grâce aux plateformes programmables comme MT4, servant de référence sur le marché, les investisseurs peuvent semi-automatiser voire automatiser complétement leurs systèmes de trading.

A quoi sert un algorithme ?

Considéré comme le prolongement technologique du trader, l’algorithme de trading permet d’éliminer en partie les biais cognitifs. La psychologie, l’émotion n’ont pas de place dans le langage binaire. Le programme permet en outre d’aller bien au-delà des capacités humaines.

Les algorithmes de trading peuvent combler les failles du trading discrétionnaire où encore les risques opérationnels « gros doigt ». L’intuition, l’émotion et la psychologie peuvent freiner la prise de décision. D’une manière générale, les marchés sont une certaine représentation de l’émotion humaine, le « feeling ».

Ce phénomène, déterminant dans une activité de trading, est complètement ignoré dans un système automatisé.

Le feeling d’un ordinateur réside dans sa capacité à traduire dans son propre langage les informations envoyées par les indicateurs techniques. L’algo-trading a une approche scientifique par opposition au trading manuel : la réaction instinctive n’existe pas. Le trader se doit de suivre son système et de faire confiance à son algorithme. Cette donnée est fondamentale puisqu’elle implique elle aussi une certaine psychologie.

Les réseaux de neurones, avenir du trading ?

C’est le dernier né du trading algorithmique, et peut-être l’un des plus prometteurs...

L’automatisation des transactions n’est rendue possible qu’en suivant de façon rigoureuse vos règles de trading (quand se positionner, quelle taille, à quel moment vendre, gestion de votre risque…) Ces paramètres pourront faire l’objet de simulations sur des données historiques. C’est une étape cruciale qui permet d’évaluer les performances de votre modèle afin de l’affiner et d’y apporter des modifications. Si les performances passées ne préjugent pas des performances futures, elles fournissent cependant de nombreux renseignements fort utiles pour le test de votre système.

High Frequency Trading VS. Trading automatique

Le trading automatique est à bien distinguer de son pendant le trading à haute fréquence. Bien trop souvent associé et employé par abus de langage, le HFT permet de passer une multitude d’opérations par millisecondes. Certaines institutions arrivent même à passer des ordres en 0,8 microseconde (millionième de la seconde) en utilisant les hautes technologies. Loin de ces considérations, le trading automatique permet de réaliser au maximum une vingtaine d’opérations par seconde permettant aujourd’hui aux investisseurs privés d’avoir une réactivité optimale.

L’avantage principal du trading algorithmique, qui fait également sa complexité, est qu’il ne laisse pas de place à l’improvisation. Il implique méthode et rigueur, pour atteindre les performances fixées. La prise de décision est optimisée, les signaux clairement identifiés, les opportunités de trading multipliées.

Ce type de trading peut également redonner confiance et la confiance est un élément déterminant de votre trading.

Bons trades !

Pierre-Antoine Dusoulier , Octobre 2012

Lire aussi

Octobre 2009

Stratégie Le « news trading », jusqu’où ?

Le « news trading » est un type de trading algorithmique qui consiste à prendre automatiquement et en temps réel des décisions d’achat ou de vente, selon une analyse fine des dépêches...

Février 2010

Interview Frédéric Ponzo : « La fraude sur le trading algorithmique est un mythe ! »

Créateur associé de Greyspark, société londonienne de conseil en stratégie, organisation et technologie sur les systèmes de trading algorithmique, Frédéric Ponzo déconstruit les peurs et fantasmes liés aux risques du trading (...)

Décembre 2007

Interview Thami Kabbaj : « les traders peuvent encore battre les black box »

Ancien trader au sein d’un fonds à Londres, puis trader pour compte propre sur la marché US, Thami Kabbaj, actuellement professeur agrégé d’économie, nous explique le rôle fondamental de la psychologie dans la réussite en (...)

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

  • Démystifier le trading automatique 26 octobre 2012  14:13, par flongin [Asset Management]
    <p>Très bon article. Quelques questions de fond à se poser sur l’impact de ce type de trader sur le marché&nbsp;: est-ce que cela crée davantage de volatilité&nbsp;? est-ce que cela apporte davantage de liquidité&nbsp;? Pas clair.</p> <p>Vous pouvez visiter le site <a href="http://www.simtrade.fr" class='spip_url spip_out' rel='nofollow external'>www.simtrade.fr</a> qui est un outil pédagogique sur les marchés financiers.</p>

    Répondre à ce message

Focus

Stories Lazard : Une incroyable saga familiale

Retour sur la fondation du mythe Lazard, l’une des banques historiques françaises les plus puissantes, qui aura remodelé le paysage mondial des affaires pendant près d’un siècle.

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés