›  ISR  ›  Note 

Critères ESG : L’intégration de critères ESG dans les financements, les investissements et les services aux TPE-PME

PwC publie en partenariat avec l’Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises (Orse), la 1ère édition de son étude sur l’intégration des critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) dans les financements, les investissements et les services aux TPE-PME.

A l’heure où la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) prend une importance croissante pour les TPE-PME, ce guide - fondé notamment sur les témoignages de près de 20 grands acteurs de la finance - propose un panorama des approches d’évaluation ESG par métier : financement bancaire, capital investissement, financement par le marché et assurance.

Alors que ces démarches ont des niveaux de maturité variables selon les métiers, PwC et l’Orse formulent des recommandations pour les enrichir et développer leur utilisation :
renforcer la coopération entre les acteurs financiers et les partenaires des entreprises afin de faire converger les méthodologies et les outils utilisés ; sensibiliser, voire former, pour faciliter l’acceptabilité des approches développées aussi bien du côté des entreprises concernées que des interlocuteurs financiers chargés de les mettre en œuvre.

La RSE dans les TPE-PME, une préoccupation croissante pour le secteur financier

Les obligations réglementaires autour de la RSE se sont renforcées au cours des quinze dernières années. La récente déclaration de performance non financière élargit le champ des entreprises concernées par les obligations de reporting extra-financier. Des régulations ont également été adoptées dernièrement en matière de transition énergétique, de devoir de vigilance ou de lutte contre la corruption. Si ces réglementations ne concernent pas toujours les PME, elles les impactent indirectement via leurs donneurs d’ordres.

Au-delà de l’approche réglementaire, les acteurs financiers ont également pris conscience aujourd’hui de la place grandissante des risques et opportunités liés aux enjeux ESG, y compris pour les TPE- PME.
Par ailleurs, les démarches de reporting extra-financier sont aussi le résultat de la pression des consommateurs, et de la société civile en générale, qui demandent aux acteurs financiers d’être plus transparents dans leurs politiques RSE et leurs impacts.

Sylvain Lambert, associé en charge du département Développement durable de PwC, explique : « Il n’y a aucune raison aujourd’hui de considérer que la RSE n’est pas un atout pour les TPE-PME. Il n’y a pas une RSE de grandes entreprises et une RSE de petites entreprises. Les enjeux sont les mêmes et sont parfois exacerbés dans les petites structures. L’exécution est bien entendu différente, mais la RSE reste créatrice de valeur pour une entreprise quelle que soit sa taille, et bonne nouvelle, cela se verra encore plus vite dans une TPE-PME. C’est aussi une bonne raison pour les financiers d’intégrer cette dimension dans leur analyse face à ce type d’entreprises. »

Selon Daniel Lebègue, président de l’Orse : « Les démarches de RSE contribuent à enrichir la vision des risques et sont en même temps sources d’opportunités. Il n’est pas étonnant que le secteur financier s’y intéresse. Il élargit ainsi son champ d’analyse, au-delà des données comptables et financières dont il dispose pour les entreprises qu’il accompagne, à des éléments extra-financiers tels que la gestion des ressources humaines, les relations avec les fournisseurs et sous-traitants, l’exposition au risque climatique. »

Deux recommandations majeures : faire converger les approches et sensibiliser & former les équipes métiers

Cette étude révèle que les approches des assureurs, des financeurs et des investisseurs sont encore très diversifiées, avec des référentiels et des outils allant plus ou moins profondément dans l’analyse ESG.
Les premières initiatives d’intégration de critères ESG dans les financements, investissements et services financiers rendues aux TPE-PME ont commencé à se développer il y a une quinzaine d’années. Malgré une accélération récente, la plupart relèvent cependant encore largement du domaine de l’expérimentation, à l’exception des cas du financement par le marché et du capital investissement.

Dressant ce constat, PwC et l’Orse recommandent de faire converger les outils et les méthodologies pour faire progresser l’ensemble du secteur financier sur le terrain de l’intégration des critères ESG et limiter les sollicitations des dirigeants de TPE-PME.

Cette étude soulève également les besoins en matière de sensibilisation et de formation des équipes métiers en lien avec les TPE-PME. Si les enjeux environnementaux sont en général bien compris, en raison notamment des risques inhérents, les thématiques sociales et sociétales requièrent davantage de pédagogie pour en expliciter les opportunités et les impacts associés. PwC et l’Orse recommandent ainsi dans ce guide :

  • de former les équipes métiers en contact avec les PME (chargés d’affaires, chargés d’investissement, etc.) aux enjeux de RSE ;
  • de donner aux équipes métier des éléments de réponse pour justifier auprès des entreprises les raisons de ce type de questionnement. L’enjeu est d’expliquer que l’intégration des critères ESG n’est pas une « barrière à l’entrée », mais un levier pour développer une nouvelle forme de dialogue avec l’entreprise et accompagner une démarche source de performance.

Next Finance , Décembre 2017

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

ISR CDC Climat, au service de l’économie du changement climatique

Filiale de la Caisse des Dépôts, CDC Climat développe des services aux marchés du carbone, investit dans des actifs carbone et son équipe de recherche mène des analyses indépendantes et neutres, à destination des pouvoirs publics, des acteurs du marché et du grand (...)

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés