AVIVA Advertisement AVIVA
›  Note 

Construire des portefeuilles de « Minimum Variance » offrant un faible niveau de risque, des « drawdowns » limités et des performances élevées

Ce document fournit une introduction aux indices STOXX "Minimum Variance", à travers un aperçu de l’investissement "Minimum Variance", la méthodologie de construction et de suivi de ces indices et l’usage que peuvent en faire les investisseurs...

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Dans le sillage de la crise financière mondiale, les stratégies de "Minimum Variance" ont rapidement gagné du terrain chez les investisseurs averses au risque de marché. Pourtant, les portefeuilles de "Minimum Variance" (« Minimum Variance Portfolios - MVPs ») offrent beaucoup plus qu’une simple réduction de la volatilité d’un portefeuille financier. Pour un nombre croissant d’investisseurs, les MVPs sont désormais considérés comme offrant le « meilleur des mondes », à savoir : un risque faible, des « drawdowns » limités et des performances élevées.

Bien que les stratégies de "Minimum Variance" existent depuis plusieurs décennies, elles ont nettement gagné en popularité au cours de ces dernières années. En effet, ce type de stratégie tire sa légitimité des travaux d’Harry Markowitz, publiés en 1952 et reconnus par le comité du prix Nobel de 1990 [1]. L’importance pratique de la faible volatilité a été défendue par R. Haugen et A.J. Heins [2] depuis le milieu des années 1970, lorsque le paradigme, concernant l’hypothèse d’efficience des marchés d’E. Fama [3], a commencé à être remis en question.

Malgré de nombreuses recherches universitaires soutenant le concept de "Minimum Variance", l’utilisation de cette stratégie est encore à ses balbutiements. En effet, pour l’industrie financière, des questions pratiques se doivent de trouver une réponse claire. Ainsi, face à la réduction du risque, il est naturel de se poser des questions sur le couple rendement-risque ; même si de nombreuses recherches académiques et de plus en plus de preuves empiriques montrent qu’un portefeuille de "Minimum Variance" offre à la fois des rendements historiques attractifs et des ratios de Sharpe élevés. Ce constat a popularisé les MVPs parmi les investisseurs institutionnels, les fonds communs de placement et les promoteurs d’ETFs.

STOXX a conclu un partenariat avec Axioma pour créer des indices innovants de "Minimum Variance" à partir d’indices action STOXX, en utilisant non seulement les modèles de risque multi-facteur d’Axioma afin d’estimer une matrice de covariance, mais également leur outil d’optimisation destiné à construire un indice optimal de "Minimum Variance".

Ce document fournit une introduction aux indices STOXX "Minimum Variance", à travers :
i) un aperçu de l’investissement "Minimum Variance"
ii) la méthodologie de construction et de suivi de ces indices, mettant en évidence l’approche unique adoptée
iii) l’usage que peuvent faire les investisseurs du concept de "Minimum Variance"

Table des matières

Introduction

- 1. Présentation de l’investissement "Minimum Variance
- 2. Caractéristiques d’un portefeuille de "Minimum Variance" (MVP)
- 3. Pourquoi les portefeuilles de "Minimum Variance" offrent de meilleurs rendements ajustés au risque ?
- 4. Le méthodologie des indices STOXX "Minimum Variance" soulignent l’approche unique adoptée
- 5. Une histoire de deux indices "Minimum Variance"
- 6. Les performances de "Minimum Variance"
- 7. Mettre en application les indices STOXX "Minimum Variance"
- 8. Conclusion
- 9. Appendix

Ruben Feldman , Décembre 2014

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Voir en ligne : Construire des portefeuilles de « Minimum Variance » offrant un faible niveau de risque, des « drawdowns » limités et des performances élevées

Notes

[1] Markowitz, H. (1952), “Portfolio Selection”, The Journal of Finance, Vol. 7, No. 1 (Mar., 1952), pp. 77-91.

[2] Haugen, R. A. ; Heins, A. J. (1972), “On the Evidence Supporting the Existence of Risk Premiums in the Capital Market”, University of Wisconsin-Madison.

[3] E. F. Fama, (1965) “The Behavior of Stock-Market Prices” Journal of Business (January, 1965).

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Note ETF et risques associés : l’AMF apporte un éclairage sur le marché français des fonds indiciels cotés

Selon l’étude de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), les mécanismes de coupe-circuits en vigueur sur Euronext Paris permettent de contenir le risque d’écartement important entre le prix négocié de l’ETF et la valeur liquidative instantanée du panier (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés