›  Chine  ›  Stratégie 

Chine : comment trouver du rendement malgré la baisse de la croissance économique ?

Après s’être interrogés pendant de nombreuses années sur les raisons pour lesquelles la croissance rapide de la Chine ne se traduisait pas par des rendements solides, les investisseurs se demandent désormais comment générer des rendements attractifs en période de faible croissance économique.

En effet, la croissance en Chine s’est ralentie car son modèle est en train d’évoluer sous l’égide du nouveau du Président Xi et est influencé par les forces du marché. Le Président Xi met en place des réformes économiques et se détourne des investissements en infrastructure financés par des emprunts, qui avaient été mis en place pour stimuler la croissance. Ces derniers se sont révélés être une perte de temps et n’ont pas entrainé les résultats escomptés. Par ailleurs, la hausse des coûts salariaux et la solidité de la devise chinoise affectent le secteur industriel et les exportations.

La politique appliquée en 2014 en termes de croissance, de réforme et de désendettement se poursuivant en 2015, la croissance devrait rester faible cette année.

Néanmoins, pour trouver du rendement sur le marché chinois, il faut un temps oublier l’environnement macro-économique et se tourner vers l’environnement micro- économique.

Les perspectives en termes de croissance économique et de rendement des investissements étant distincts, il existe de nombreuses susceptibles de générer des rendements solides. En effet, pour de nombreuses sociétés chinoises, l’environnement opérationnel est plus concurrentiel en période de faible croissance économique. Les sociétés les mieux placées, celles disposant des marges et des flux de trésorerie les plus élevés et des bilans et des équipes de direction les plus solides, profitent des périodes difficiles pour accroître leur avantage concurrentiel, alors que les sociétés les plus fortement endettées se servent de leurs bénéfices pour rembourser le coût de leur dette à leur banque. Nous continuons donc à sélectionner pour la gestion de notre portefeuille les opérateurs proposant les meilleurs profils. Le ralentissement de la croissance économique ayant refroidi de nombreux investisseurs sur l’ensemble du marché, les opportunités attractives en termes de valorisation ne sont pas rares.

La croissance de la consommation est une de nos thématiques d’investissement phare. L’augmentation des salaires et des revenus, les changements sociaux générationnels et l’urbanisation ont entrainé depuis plusieurs années une hausse de l’activité des consommateurs.

Ceci favorise les industries des biens de consommation telles que le secteur automobile et les équipementiers automobiles, les vêtements de sport et les services.

Par ailleurs, avec l’accélération du vieillissement de la population (en raison de la politique de l’enfant unique lancée en 1979) et l’augmentation des revenus, la demande de soins de santé augmente, ce qui est bénéfique aux sociétés pharmaceutiques. Or il s’agit d’un secteur qui investit et sous-traite de plus en plus vers la Chine, les ingénieurs chimiques et biologiques étant nombreux et hautement qualifiés en Chine. Nous apprécions également les sociétés liées à internet en Chine car elles génèrent des liquidités importantes et sont extrêmement innovantes. Les meilleurs exemples sont des sociétés comme Tencent et Alibaba qui investissent toutes deux de façon importante sur la recherche et le développement et qui sont réellement innovantes. Elles devraient engranger à l’avenir des recettes publicitaires importantes, l’utilisation des Smartphones et de l’internet mobile étant en hausse.

Du point de vue des devises, les forces économiques suggèrent que le Yuan chinois est surévalué et un affaiblissement de la devise permettrait au pays d’être plus compétitif en termes d’exportations.

Il semble cependant que la devise est une question politique au même titre que tous les autres éléments découlant des relations entre la Chine et les Etats-Unis. Le Congrès américain réagirait de façon extrêmement négative en cas d’affaiblissement du Yuan et il est donc possible que la devise soit maintenue autour des niveaux actuels avec un risque de dévalorisation.

Charlie Awdry , Mars 2015

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés