AVIVA Advertisement AVIVA
›  Opinion 

Chine : Doit-on s’inquiéter de la récente dépréciation du yuan face au dollar ?

Alors que les marchés chinois rouvraient après une semaine de fermeture pour la fête nationale, la banque centrale a fixé, lundi 10 octobre, à 6,7008 yuans pour un dollar le taux pivot autour duquel la monnaie est autorisée à fluctuer dans une fourchette de plus ou moins 2%.

Alors que les marchés chinois rouvraient après une semaine de fermeture pour la fête nationale, la banque centrale a fixé, lundi 10 octobre, à 6,7008 yuans pour un dollar le taux pivot autour duquel la monnaie est autorisée à fluctuer dans une fourchette de plus ou moins 2%. Ainsi, ce taux a franchi le seuil symbolique de 6,70 pour la première fois depuis six ans. Dans ce contexte, le yuan, qui est officiellement entré dans le club très fermé des monnaies de réserve du FMI le 1er octobre, est reparti sur une tendance baissière face au dollar après être resté globalement stable au cours des trois derniers mois.

« La dépréciation récente du yuan face au dollar doit s’interpréter dans le cadre de la nouvelle politique de change de la banque centrale qui fixe désormais le taux pivot en fonction du cours spot de la veille et de ses variations face à un panier de devises dont le dollar représente environ 26%. Le dollar s’étant renforcé face aux principales monnaies de la planète, dont le yuan, cela a généré une pression à la baisse sur le taux pivot, et par conséquent sur l’évolution de la paire CNY/USD. Autrement dit, la baisse récente de la devise chinoise n’est pas inquiétante dans la mesure où elle n’est pas liée à des facteurs spécifiques à la Chine mais principalement à la force du billet vert. Sur la période récente, le yuan s’est même légèrement apprécié face aux treize devises composant le panier de la banque centrale, après s’être déprécié de 6% depuis 2015. En outre, la baisse de la monnaie chinoise est à mettre en rapport avec l’appréciation de plus de 50% du yuan entre 2005 et 2015 en termes effectifs réels » analyse Lazard Frères Gestion.

Lazard Frères Gestion , Octobre 2016

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Smart Beta et psychologie

En français, l’expression « Smart Beta » sonne comme un oxymore. Que pourrait-il y avoir de smart à appliquer toujours la même stratégie, alors que les marchés sont versatiles ? Un gérant, avec sa capacité à analyser l’évolution du contexte de marché, devrait bien réussir à faire mieux (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés