AVIVA Advertisement AVIVA

Anne Le Borgne : « Notre fonds thématique Amundi Funds CPR Global Lifestyles vise à profiter de l’essor de l’économie autour du ‘bien-être’ multigénérationnel »

Le bien-être et l’épanouissement personnel sont des tendances sociétales structurelles dont CPR AM, acteur reconnu en gestion actions thématiques, souhaite capter le potentiel de croissance.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Le bien-être et l’épanouissement personnel sont des tendances sociétales structurelles dont CPR AM, acteur reconnu en gestion actions thématiques, souhaite capter le potentiel de croissance.

Entretien avec Anne Le Borgne, Gérante de la thématique Lifestyles.

Quelle est la philosophie du fonds ?

Capitaliser sur les aspirations liées à l’épanouissement personnel de l’individu du XXIe siècle : c’est ce que nous visons au travers de notre stratégie Lifestyles.

Ainsi, notre fonds thématique d’actions internationales Amundi Funds CPR Global Lifestyles vise à profiter de l’essor de l’économie autour du ‘bien-être’ multigénérationnel.

Une thématique riche qui repose sur des tendances structurellement porteuses à long terme comme la création de richesse, le développement des classes moyennes dans les pays émergents ou encore les nouvelles tendances de consommation et ses évolutions.

Comment avez-vous identifié la thématique du « bien-être » ?

Notre idée de cibler le bien-être fait référence au psychologue américain Abraham Maslow qui, a démontré que la motivation des individus augmentait quand certains besoins émotionnels étaient satisfaits. Au sein de la pyramide, il a hiérarchisé les besoins en séparant ceux liés aux besoins vitaux (nourriture, santé, sécurité…) de ceux liés à l’épanouissement.

Il met l’accent sur trois besoins émotionnels particulièrement importants pour le bien être des individus :

  • le besoin d’appartenance à une communauté : on constate aujourd’hui que la génération des Millennials (les 18-35 ans ceux nés après 1980), sont dans l’échange et le partage de leurs expériences à travers des applications ou les réseaux sociaux ;
  • le besoin lié à l’estime de soi ou à la reconnaissance : les produits de luxe ou les automobiles premiums, qui permettent de se différencier, entrent dans cette catégorie ;
  • le besoin d’accomplissement de soi ou de réalisation : la recherche de nouvelles expériences prend une importance croissante avec les voyages, les activités pour se divertir autour du sport, des activités artistiques…

Comment cela se caractérise-t-il en termes d’opportunités d’investissement ?

Au travers de cette thématique et de ses tendances sous-jacentes, notre univers d’investissement est multisectoriel et va bien au-delà de la consommation avec : les loisirs, l’économie digitale, le tourisme, le bien-être, les transports, le luxe, les financières, le sport et ses équipements.

D’autre part, la montée en puissance des Millennials (les 18-35 ans), déjà plus nombreux que les babyboomers, offre de nouveaux modes de consommation. Ces éminents influenceurs, en adoptant des styles de vie différents, génèrent des opportunités d’investissement notamment via la recherche de nouvelles expériences avec les voyages, les jeux vidéo, la musique et les films par internet ou encore la distribution en ligne….

Quel est votre processus d’investissement ?

Au sein d’un univers large de 400 valeurs, nous définissons notre allocation sectorielle en fonction du contexte économique et d’indicateurs sectoriels spécifiques (flux touristiques, indicateurs de confiance des consommateurs…).

Au sein de chaque secteur, nous portons une attention particulière à la vision stratégique du management de chaque société que nous évaluons lors de rendez-vous réguliers.

Par ailleurs, notre analyse intègre une approche fondamentale qui s’appuie sur l’analyse de critères qualitatifs (l’attrait du marché sur lequel opère la société , la capacité de l’entreprise à se différencier de ses concurrents, son exposition géographique) et quantitatifs (valorisation, dynamique des résultats, analyse de rentabilité….).

Le portefeuille final est composé de 60 à 100 titres.

Quelle est votre exposition sectorielle et géographique actuelle ?

Avec les réformes américaines promises par Trump qui tardent à se concrétiser, nous avons réduit notre exposition US (59% vs 63%) au bénéfice de l’Europe (30% vs 21%) où les indicateurs macroéconomiques s’améliorent. Dans les activités liées à l’épanouissement personnel, nous privilégions actuellement les loisirs (25 %) soutenus par des indicateurs de confiance bien orientés, le luxe (15%) dont les ventes ont fortement rebondi avec l’amélioration des flux touristiques ou encore le tourisme (12%) porté par une croissance structurelle des flux de voyageurs. Après avoir bénéficié au premier semestre des secteurs de croissance, nous avons récemment pris des positions sur des secteurs plus faiblement valorisés comme le secteur financier au travers des banques privées et des gérants d’actifs qui devraient bénéficier du rebond des taux aux Etats-Unis-plus et d’une réglementation plus favorable.

Quels sont les atouts du fonds Amundi Funds CPR Lifestyles pour un investisseur ?

Le bien-être, c’est bien plus qu’un concept marketing. C’est une véritable aspiration pour chacun d’entre nous avec de véritables sources de croissance pérennes.

Notre approche unique, englobe toutes les facettes de ‘l’épanouissement de soi’, bien au-delà de la ‘consommation’. Elle nous permet ainsi de capter une multitude d’opportunités d’investissement tout en s’adaptant aux cycles économiques.

Aussi, Amundi Funds CPR Global Lifestyles peut s’avérer être une réelle source de diversification avec « le bonheur en prime ».

En termes de performances ?

Le fonds affiche une performance positive depuis le début de l’année qui s’établit à fin juin à + 6.33% [1] en comparaison de son indice le World Consumer Discretionary à + 2.83%.
Le fonds a adopté en juillet 2017 le MSCI World comme nouvel indice de référence.

Next Finance , 20 juillet

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Notes

[1] Performance nette de la part AE – ISIN LU0568611817 (en euro)

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Stratégie Marchés actions : Etre moutonnier en bourse peut s’avérer être une stratégie payante !

Etre moutonnier en bourse est rarement considéré comme une qualité... même s’il est aujourd’hui avéré que les actions qui ont obtenu de bonnes performances par le passé tendent à surperformer les autres actions sur la période qui suit. Alors, comment tirer parti de cette inertie des (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés