AVIVA Advertisement AVIVA
›  Produit 

Allianz Actions Aequitas, un fonds qui combine actionnariat salarié et familial dans ses investissements pour créer de la valeur à long terme

Selon Allianz Global Investors, l’actionnariat familial et l’actionnariat salarié offrent des opportunités à un investisseur long terme en actions.

Selon Allianz Global Investors, l’actionnariat familial et l’actionnariat salarié offrent des opportunités à un investisseur long terme en actions. En effet, dans un environnement où les dirigeants d’entreprises sont trop souvent soumis à une pression du « court-terme » par leurs actionnaires financiers, les sociétés familiales ou à actionnariat salarié mettent généralement en oeuvre une gestion dans la durée de leur activité, visant à assurer la pérennité de l’entreprise sur le long terme. Or, expliquent Victor Kittayaso et Thierry Le Clercq, co-gérants du fonds Allianz Actions Aequitas, « il est nécessaire de construire une stratégie de long terme pour créer de la valeur. » Nous constatons que les sociétés éligibles - celles dont le capital est détenu au moins à 3% par une famille et/ou les salariés - offrent un meilleur couple rendement/risque. Par ailleurs, l’actionnariat salarié est de nature à permettre une meilleure adhésion des collaborateurs au projet d’entreprise, ainsi qu’une plus grande sensibilisation à ses enjeux.

Si la thématique de l’actionnariat familial et salarié est porteuse, il convient néanmoins, selon AllianzGI, de l’intégrer dans le cadre d’une gestion de conviction, comme celle mise en place dans le fonds Allianz Actions Aequitas.

« La recherche fondamentale est au coeur de notre processus de gestion », expliquent les gérants. « Elle nous permet d’identifier les entreprises correspondant à l’un de nos 3 piliers d’investissement : les créateurs structurels de valeur, les sociétés en transition et celles qui présentent un fort potentiel. Elle nous permet également d’être très sélectifs. » Le portefeuille du fonds est ainsi très concentré - entre 35 et 40 valeurs - ce qui ne correspond qu’à environ 13% de l’indice. Le taux de rotation est faible, avec une durée moyenne de rétention comprise entre 4 et 5 ans. En conséquence, l’active share du fonds est de plus de 65%. « Les sociétés actuellement en portefeuille présentent des profils de rentabilité, de qualité de bilan et de croissance du dividende supérieurs à celui de l’indice, et illustrent nos fortes convictions sur les secteurs de la consommation et de l’industrie », ajoutent Victor Kittayaso et Thierry Le Clercq.

Grâce à ces deux thématiques (actionnariat familial et salarié) répondant à un horizon d’investissement de long-terme, mais aussi grâce à l’approche sélective des gérants, le fonds Allianz Actions Aequitas affiche à fin avril 2017 une performance annualisée de +6,37% depuis son lancement en 2001, contre +3,91% pour son indice de référence, le CAC All Tradable. Il est noté 5 étoiles par Morningstar (rating au 31 mars 2017).

Next Finance , 17 mai

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Produit L’investissement factoriel n’est pas une classe d’actifs, mais une philosophie

Dans l’ensemble, l’investissement factoriel, qu’il soit dans le cadre d’une approche à facteur unique ou multifactorielle, n’est PAS une classe d’actifs, mais plutôt un outil de discussion qui permet aux investisseurs de convertir des recherches académiques en de véritables (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés